Archives de catégorie : Actualités

Hibakusha, dessins des survivants de Hiroshima et de Nagasaki

Les 6 et 9 août 1945, deux bombes atomiques sont lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, faisant des dizaines de milliers de morts. Les témoignages photographiques de ces évènements sont extrêmement rares. Comment exprimer les souffrances, les destructions et l’étonnement face aux effets de cette arme nouvelle ? En 1974 l’envie de témoigner pousse un homme à utiliser le dessin pour raconter ce qu’il a vécu à Hiroshima trente ans auparavant. Il l’envoie à la chaine japonaise NHK, qui lance un appel à témoin : elle reçoit plus de 3600 dessins qui libèrent enfin les souvenirs et la parole.

Précieux et fragiles, les dessins originaux conservés au Mémorial de la Paix de Hiroshima et au Musée de la Bombe atomique de Nagasaki ne peuvent pas quitter le Japon. Le public européen les  découvre en 2017 au Centre Joë Bousquet et son Temps puis aux Archives nationales. Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère – Maison des Droits de l’Homme présente à son tour les fac-similés des dessins des Hibakusha, ces survivants devenus symboles de paix.

L’exposition a été réalisée conjointement par le Centre Joë Bousquet et son Temps et les Archives nationales, avec le soutien exceptionnel du Musée Mémorial de la Paix de Hiroshima et le Musée de la Bombe Atomique à Nagasaki.

Veille Documentaire, Mai 2018

OUVRAGES
  • FRANCOPHONE

Zarka (Yves Charles), Taussig (Sylvie), Gaudin (Christian), Les révolutions du XXIème siècle, Paris, PUF, 2 mai 2018, 584p
https://www.puf.com/content/Les_révolutions_du_XXIe_siècle
Mots-clés : Révolutions, guerres, migrations, géopolitique

Yargic (Sinem), Les conventions onusiennes des droits de l’Homme, Paris, Harmattan, 3 mai 2018, 188p
https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=59638
Mots-clés : Droits de l’Homme, Nations Unies, droit international

Esclavage, traite et autres formes d’asservissement et d’exploitation – du code noir à nos jours, Niort (Jean-François), Pluen (Olivier) , Paris, Dalloz, Mai 2018, 592p
https://www.editions-dalloz.fr/ouvrages-universitaires/esclavage-traite-et-exploitation-des-etres-humains.html
Mots-clés : Esclavage, traitements inhumains, droits de l’Homme

  • ANGLOPHONE

Sadat (Leila Nadya), Seeking accountability for the unlawful use of the force
Cambridge, Cambridge university press, mai 2018, 646p
http://www.cambridge.org/fr/academic/subjects/law/humanitarian-law/seeking-accountability-unlawful-use-force?format=PB#dy8DBqleGQ1jGT4R.97
Mots-clés : Crime d’agression, relations internationales, crimes de guerre.

Kaempf (Sebastian), Saving soldiers or civilians ? Casualty-aversion versus civilian protection in asymmetric conflicts, Cambridge, Cambridge university press, mai 2018, 302p
http://www.cambridge.org/fr/academic/subjects/politics-international-relations/international-relations-and-international-organisations/saving-soldiers-or-civilians-casualty-aversion-versus-civilian-protection-asymmetric-conflicts?format=HB#UcZLmA96UzKt4IrF.97
Mots-clés : crimes de guerre

Decoeur (Henri), Confronting the Shadow State – An international law perspective on State organized crime, Oxford, Oxford University Press, 17 mai 2018, 304p
https://global.oup.com/academic/product/confronting-the-shadow-state-9780198823933?q=international%20crimes&lang=en&cc=fr
Mots-clés : Crime organisé, droit international, crimes d’États

Orentlicher (Diane), Some kind of justice – the ICTY’s impact in Bosnia and Serbia, Oxford, Oxford university press, 10 mai 2018, 496p
https://global.oup.com/academic/product/some-kind-of-justice-9780190882273?prevSortField=8&sortField=8&start=40&resultsPerPage=20&q=international%20crimes&prevNumResPerPage=20&lang=en&cc=fr
Mots-clés : Ex-Yougoslavie, Serbie, Bosnie, TPIY, justice transitionnelle, droit penal international

Piemel (Kim Christian), The Betrayal – The Nuremberg trials and German divergence, Oxford, Oxford university press, 17 mai 2018, 496p
https://global.oup.com/academic/product/the-betrayal-9780198790327?prevSortField=8&sortField=8&start=40&resultsPerPage=20&q=international%20crimes&prevNumResPerPage=20&lang=en&cc=fr
Mots-clés : Nazisme, procès de Nuremberg, Justice pénale internationale

REVUES

L’Homme et la société, n°206 mai 2018, Hayem (Judith), Hours (Bernard), Selim (Monique), « A quoi servent les droits de l’Homme aujourd’hui ? »
https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=numero&no_revue=20&no=59712
Mots-clés : Droits de l’Homme

Revue de sciences criminelles et de droit pénal comparé, n°1-2018, mai 2018. Grebenyuk (Iryna) : « La Cour pénale spéciale centrafricaine : une illustration de « complémentarité élargie » ?
https://www.dalloz-revues.fr/revues/RSC-37.htm
Mots-clés : Centrafrique, Justice pénale internationale

Revue de sciences criminelles et de droit pénal comparé, n°1-2018, mai 2018., Jacquelin (Mathieu) : « chronique de droit international. »
https://www.dalloz-revues.fr/revues/RSC-37.htm
Mots-clés : Droit international

International review of the Red Cross, n°904, vol. 99, revue trimestrielle, mai 2018. Obregon Gieseken (Helen) : “The protection of migrants under international humanitarian law”
https://www.icrc.org/en/download/file/72694/irrc_99.pdf
Mots-clés : Réfugiés, migrations, déplacements forcés

Études arméniennes contemporaines, n°10, les massacres hamidiens (1894-1897)
https://www.monde-diplomatique.fr/revues/etudesarmeniennescontmeporaines
Mots-clés : Génocide, Arménie

Petites affiches, n°098, 16 mai 2018, Thiebaut (Nicolas) : « La transparence par les archives. A propos de la reconnaissance par le Conseil constitutionnel d’un droit d’accès aux documents d’archives publiques ».
https://www.lextenso.fr/revue/LPA/2018/098
Mots-clés : Archives, transparence, mémoire

ARTICLES ET DOSSIERS EN LIGNE

Rapport sur les lignes directrices de l’UE concernant la promotion du droit international humanitaire.
http://www.consilium.europa.eu/media/34644/ihl-report-2018-april-fr.pdf
Mots-clés : Droit humanitaire, Union européenne

Maupas (Stéphanie), justiceinfo.net, fondation hirondelle, Regards croisés sur la Cour pénale internationale, 21 mai 2018
https://www.justiceinfo.net/fr/justice-reconciliation/37534-regards-croises-sur-la-cour-penale-internationale.html
Mots-clés : CPI, critique, statut de Rome, Géorgie, Burundi

Domegni (Maxime), justiceinfo.net, fondation hirondelle, Gambie : pourquoi le massacre d’une cinquantaine de migrants en 2005 peut changer le sort de l’ancien président. 17 mai 2018
https://www.justiceinfo.net/fr/justice-reconciliation/37485-gambie-yahya-jammeh-accuse-du-massacre-d-une-cinquantaine-de-migrants-en-2005.html
Mots-clés : Gambie, Yahya Jammeh, Ghana

Les saisons du Doc : Mémoire(s) de guerre

Affiche du film

Les Saisons du doc :
Le Silence et la douleur

BFM, Limoges
6 juin à 18h30

 

 

L’Association des Producteurs de films du Limousin (APL) propose une nouvelle édition du rendez-vous Les Saisons du doc, autour du thème Mémoire(s) de guerre, avec la projection du film Le Silence et la douleur, de Patrick Séraudie, en sa présence.

À Tulle le 9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons de la ville et 149, déportés. Ce crime est perpétré par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich. Le lendemain, cette même division massacre le village d’Oradour-sur-Glane. Si Oradour est ancré dans la mémoire collective, la situation est toute autre à Tulle. Pour tenter d’en comprendre les raisons, il faut aujourd’hui revenir sur le déroulement des exactions en convoquant les témoins, en recherchant les traces et en décryptant les lieux du drame. À Tulle, une « chape de plomb » s’est abattue. Elle était au cœur même des évènements, fruit de la volonté des SS et n’a cessé de se développer. Le silence et la douleur comme un poison inoculé, un effet durable par-delà les blessures.

Plus d’informations ici

Processus de paix et Justice transitionnelle, Université d’été

Processus de paix et
Justice transitionnelle
Du 1er au 8 juillet 2018
Saint-Étienne-de-Baïgorry
Baigorri (Pays basque)

Université d’été de l’Institut Universitaire Varenne
et de l’Association Francophone de Justice Transitionnelle
1er au 8 juillet 2018
Saint-Étienne-de-Baïgorry
Baigorri (Pays basque)

L’Institut Universitaire Varenne (IUV) et l’Association Francophone de Justice Transitionnelle (AFJT) co-organisent leur cinquième université d’été consacrée à la Justice transitionnelle. Elle est destinée – au travers d’un thème – à former et sensibiliser les participants à l’ensemble des mécanismes judiciaires et
extra-judiciaires permettant de traiter les violations massives et systématiques des droits de l’Homme.
Lors de l’édition 2018, l’université d’été aura pour thème
« Processus de paix et Justice transitionnelle ».

Programme et inscription

Paroles de bourreau

http://www.unige.ch/droit/files/7415/1877/7954/1140x420_bourreau_web.jpg

La parution récente de l’ouvrage collectif dirigé par Sévane Garibian La mort du bourreau. Réflexions interdisciplinaires sur le cadavre des criminels de masse (Ed. Pétra) pose la question de la vie post-mortem des génocidaires, criminels contre l’humanité ou criminels de guerre. Mais certains, avant leur décès, doivent faire face aux exigences de justice et de réparation dans le contexte mondial de lutte contre l’impunité. Dans ou hors du champ du procès pénal, en présence ou non de tiers, ils parlent, de gré ou de force, à leurs victimes : pour dire quoi ? Comment ? Dans quel cadre ? Et pourquoi ? Comment se fait cette confrontation, toujours cathartique, jamais anodine, entre la victime et son bourreau ? Quels enjeux entourent ces récits et cette parole pas comme les autres ? Autant de questions abordées à travers le prisme de trois films mettant en scène, différemment, cette problématique singulière au cœur de l’actualité internationale.

Pour plus d’informations :  http://www.unige.ch/droit/bourreau

Concours Claude Lombois

 

Le Concours Claude Lombois 2018, organisé par les Universités de Limoges, La Rochelle et Poitiers, se tiendra à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges du jeudi 22 au samedi 24 février, avec le programme ci-dessous.

 

 

Jeudi 22 Février : Phase de sélection
8h30 : Accueil
9h : Tirage au sort de la 1ère confrontation
9h30: 1ère confrontation
10h30: Suspension et tirage au sort de la 2ème
confrontation
10h35 : Questions du jury
10h45: Pause
11h : 2ème confrontation
12h05 : Questions du jury
12h15 : Déjeuner
13h30: Tirage au sort de la 3ème confrontation
14h: 3ème confrontation
15h : Suspension et tirage au sort de la 4ème
confrontation
15h05: Questions du jury
15h30: 4ème confrontation
16h30: Suspension et tirage au sort de la cinquième
confrontation
16h35: Questions du jury
17h: 5ème confrontation
18h: Suspension et détermination du rôle de la
11ème équipe
18h05: Questions du jury
18h30: Dernière plaidoirie
19h05: Questions du jury
20h30: Dîner

Vendredi 23 Février : Demi-Finales
9h30: Tirage au sort de la 1ère demi-finale
10h00: 1ère demi-finale
11h30: Fin de l’audience
12h: Déjeuner
13h00: déjeuner – tirage au sort de la 2ème demifinale
13h30: 2ème demi-finale
15h00: Tirage au sort de la 3ème demi-finale et
pause
15h30: 3ème demi-finale
17h00: Fin des demi-finales
17h45: Proclamation des résultats
18h00: Assemblée générale de l’Association Claude
Lombois
20h: Dîner

Samedi 24 Février : Finale
Sous la Présidence de Marko BOSNJAK, Juge à
la Cour européenne des droits de l’homme
9h: Attribution des rôles des équipes finalistes
9h30: Finale
11h15: Délibération du jury
12h: Proclamation et remise des prix
13h: Déjeuner
10ème Concours
Claude Lombois
22-23-24 février 2018

Équipes participantes : Bordeaux, Caen, La Rochelle, Lille, Limoges, Nanterre, Nantes, Pau, Poitiers, Rouen, Strasbourg.

Lieu des confrontations:
Amphi 400A, Faculté de droit et sciences économiques de
Limoges
5 rue Félix Eboué, 87031 Limoges
http://concourslombois.asso.univ-poitiers.fr

Conférence : Les deux Allemagnes et l’Autriche : passé commun, mémoires différentes ?

Goethe Institut de Paris : Divan historique

Berlin 1945
Blick über den Pariser Platz auf das Brandenburger Tor Anfang Juni 1945

Conférence avec

  • Katrin Hammerstein (Universität Heidelberg/Staatsarchiv Freiburg)
  • Corine Defrance (Paris-CNRS/Sirice)
  • Ulrich Pfeil (Université Lorraine/Cegil)
  • Dominique Trimbur (Fondation pour la mémoire de la Shoah)

Après 1945, l’Autriche se déclarait première victime du national-socialisme, tandis que la RDA se prévalait de la résistance antifasciste. La RFA en assumait la responsabilité, au moins officiellement.
K. Hammerstein compare le travail de mémoire des trois pays autour d’un passé commun.

En coopération avec l’Institut historique allemand (IHA), l’Université de Lorraine/CEGIL et le LabEx EHNE

La prévention des génocides. Colloque

La prévention des génocides

Jeudi 7 décembre

Faculté de droit, 35 rue Gabriel Péri, 92130 Issy les Moulineaux

10h00 Introduction du colloque

Sylvie Humbert, Professeur d’histoire du Droit à l’Université Catholique de Lille, Centre de recherche sur les relations entre le risque et le droit (C3RD), secrétaire générale de l’Association Française pour l’Histoire de la Justice (AFHJ)

Xavier Pacreau, Maître de conférences en Droit de l’Homme à l’Université Catholique de Lille, C3RD

  1. Première partie : La condamnation du crime de génocide

 

10h15 Conférence introductive

Bernard Kouchner, ancien Ministre des affaires étrangères et européennes

11h00 Table ronde : Table ronde : Impunité et risques

Sylvie Humbert (Modératrice) Professeur d’histoire du Droit à l’Université Catholique de Lille, C3RD, Secrétaire Générale de l’AFHJ

Yves Ternon, Historien, La reconnaissance du génocide

Xavier Pacreau, Maître de conférences en Droit de l’Homme à l’Université Catholique de Lille, C3RD, La construction juridique du crime de génocide en droit international

Jean-Pierre Allinne, Professeur émérite d’histoire du Droit, Université de Pau, Les gacaca du Rwanda, justice traditionnelle ou bien justice transitionnelle ?

Jean-Damascène Bizimana, Docteur en Droit international, Secrétaire exécutif de la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG), Etat de l’impunité des auteurs du génocide perpétré contre les Tutsi exilés dans les pays occidentaux, et de son négationnisme : Quels arguments ?

12h30 Déjeuner libre

  1. Deuxième partie : Evolutions pénales de la répression du génocide

 

14h00 Table ronde : Les pratiques judiciaires et la compétence universelle

Denis Salas (modérateur) Magistrat, Président de l’AFHJ

Olivier Beauvallet, Docteur en droit, Juge à la chambre préliminaire des Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens (CETC), L’évolution des pratiques internationales dans la répression du génocide

Damien Vandermeersh, Ancien Juge d’instruction à Bruxelles, Professeur extraordinaire, Université Catholique de Louvain

Aurélia Devos, Vice-Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Paris, Chef de section au Pôle crime contre l’humanité, crimes et délits de guerre

15h30- 17h00 Table ronde : Quel sens donner à la justice pénale internationale

Joël Hubrecht, (modérateur) Responsable du programme Justice pénale internationale et justice transitionnelle à l’Institut des Hautes études sur la Justice (IHJ)

Bruno Cotte ancien Président de chambre à la Cour Pénale Internationale (CPI)

Rafaëlle Maison, Professeur de Droit Public à l’Université Paris Sud

La prévention des génocides

Vendredi 8 décembre

Institut Varenne, 79 avenue Poincaré, 75016 Paris

III. Troisième partie : Mémoire et prévention du génocide

 

9h30 Table ronde : La justice transitionnelle

Magalie Besse, Docteur en Droit et Directrice de l’Institut Varenne

Jean-Pierre Massias, Professeur de Droit Public à l’Université des Pays de l’Adour

Xavier Philippe, Professeur de Droit Public à l’Université Aix-Marseille

Françoise Sironi, Psychologue, université de Paris VIII

11H 30 Extraits Documentaire « A mots couverts »

Violaine Baraduc, Doctorante en anthropologie sociale et réalisatrice, « Sur la trace de Kayiranga. La mémoire des génocidaires entre justice et legs familial »

12h30 Pause déjeuner

14h00 Transmission du patrimoine culturel et artistique après un génocide de proximité

Assumpta Mugiraneza, Co-Fondatrice et Directrice du Centre IRIBA pour le Patrimoine Multimédia.

15h00 Table ronde : Et pour demain ? Enseigner l’histoire du génocide

Sylvie Humbert (modératrice) Professeur d’histoire du Droit à l’Université Catholique de Lille, C3RD, secrétaire générale de l’AFHJ

Joël Hubrecht, Responsable du programme justice pénale internationale et justice transitionnelle à l’Institut des Hautes études sur la Justice.

Assumpta Mugiraneza, Co-Fondatrice et directrice du Centre IRIBA pour le Patrimoine Multimédia.

Stéphane Audoin Rouzeau, Directeur de recherche EHESS

16h00 Débat

16h30 Conclusion générale

Denis Salas, Magistrat, Président de l’AFHJ

17h00 clôture du colloque

« bogoro » Une enquête

Tables rondes dans le cadre de la publication du livre « bogoro » (Éditions Questions Théoriques, 2016).

« de 1996 à 2003, la république démocratique du congo (rdc) devient le théâtre d’un conflit international : plusieurs états voisins envahissent le pays puis, par milices interposées, se livrent une guerre pour le contrôle de territoires. l’instrumentalisation de milices locales réveille d’anciens conflits ethniques, qui connaissent alors de nouveaux pics de violence. dans la province orientale de l’ituri, l’armée ougandaise soutient la milice du groupe ethnique héma (l’upc, l’union des patriotes congolais). quand son soutien s’affaiblit, deux milices lendu (la frpi, la force de résistance patriotique de l’ituri, et le fni, le front des nationalistes intégrationnistes), attaquent le village de bogoro, le 24 février 2003, pour en expulser l’upc, avec l’appui du gouvernement de rdc. entre 2007 et 2014, la cour pénale internationale (cpi) poursuit les chefs de ces différentes milices pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. »Prenant comme point de départ le livre bogoro, composé par Franck Leibovici et Julien Seroussi, relatant le procès le procureur contre Mathieu Ngudjolo et Germain Katanga, la journée « bogoro, une enquête » réunit des membres de la Cour pénale internationale (CPI) et des chercheurs en sciences sociales, sciences politiques, et sciences humaines. Les uns décriront les difficultés que la cpi a pu rencontrer durant l’enquête judiciaire et le procès, les autres, les difficultés liées à leur enquête de terrain.Ensemble, à travers trois thèmes – le territoire, la parenté, les milices –, ils tenteront de voir comment une articulation d’outils issus du droit, des sciences sociales et de l’art peut éventuellement contribuer à un meilleur usage des instruments respectifs.Avec les auteurs Franck Leibovici, poète et artiste, et Julien Seroussi, chercheur en sciences sociales et juriste, et avec Sarah Frioux- Salgas, responsable des archives au musée du quai Branly – Jacques Chirac.Avec Elisabeth Claverie, anthropologue, CNRS, Dominique Malaquais, sciences politiques, IMAF, Paris, Pascal Plas, directeur de la Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit (Fondation partenariale de l’Université de Limoges), Thierry Vircoulon, chercheur associé à l’Ifri, spécialiste de l’Afrique centrale, Christoph Vogel, chercheur et écrivain, University of Zurich’s Political Geography unit, et la présence exceptionnelle de membres de la CPI, Marianne Saracco, juriste aux Chambres de la CPI, Bruno Cotte, juge à la CPI de 2008 à 2014, Fidel Luvengika Nsita, représentant légal des victimes à la CPI, et Serge Sambou, enquêteur du bureau du Procureur à la CPI. 

Programme de la journée

  • 11h Présentation de la journée par Franck Leibovici et Julien Seroussi
  • 11h30 Présentation des membres de la Cour Pénale Internationale
  • 12h15 Présentation des chercheurs
  • 13h Pause déjeuner
  • 14h30 1er thème (« cartes/territoire»)
  • 15h15 2e thème («état-civil/parenté»)
  • 16h Pause
  • 16h15 3e thème («milices/groupes armés : uniformes, moyens de communication, chaînes de commandement / fétiches »)
  • 17h Discussion collective
  • 18h Fin

Télécharger le dépliant (format .pdf, 516 ko)

Juger les crime s contre l’humanité Les leçons de l’histoire, colloque, Grenoble 23/24 novembre

 

Juger les crime s contre l’humanité
Les leçons de l’histoire
Colloque, Grenoble 23/24 novembre

L’Université Grenoble Alpes organise un colloque qui aura lieu les 23 et 24 novembre 2017 à la faculté de droit, organisé par le Groupe de Recherches sur la Justice Internationale (GREJI), le Département d’Histoire des Droits de l’Homme du Centre d’Études sur la Sécurité Internationale et les Coopérations Européennes (CESICE) et l’Institut de Sciences Criminelles (ISC). Le colloque associera également la faculté de langues étrangères, notamment les collègues du Département d’Allemand et du Département d’Espagnol intéressés par la manifestation.

Il sera placé sous l’égide de l’Association du Barreau près la Cour pénale internationale (ABCPI) à La Haye. A l’occasion du 30e anniversaire du procès de Klaus Barbie, ce colloque interdisciplinaire sur la justice pénale internationale aura une perspective historique et juridique. Surnommé « le boucher de Lyon », en fuite durant plus de 40 ans, Klaus Barbie a été extradé d e Bolivie en France où il a été condamné à perpétuité pour crimes contre l’humanité à Lyon en 1987. C’était la première fois qu’une juridiction française a condamné une personne pour crimes contre l’humanité. Cette étape marquera un tournant historique dans la lutte contre l’impunité d ans le monde et dans l’organisation d’une procédure pénale permettant de juger les plus grands criminels de la terre. Le présent colloque a pour ambition de rappeler les faits, de les resituer dans leur contexte historique et politique ainsi que d’apporter de nouvelles pistes de réflexions sur les réformes juridiques ayant permis de poursuivre les crimes internationaux de Nuremberg à La Haye, que ce soit en France mais aussi ailleurs dans le monde .

Sur le plan historique, il permettra non seulement d’examiner les questions de définition et d’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité mais aussi les différents projets de création d’une juridiction internationale. Sur le plan procédural, le colloque traitera de la complémentarité des ordres juridiques nationaux et internationaux, de la coopération judiciaire et policière internationale dans une perspective diplomatique et pénale.

Programme : https://cesice.univ-grenoble-alpes.fr/sites/cesice/files/Mediatheque/Documents/programme_colloque_klaus_barbie.pdf

 

Testaments de guerre de Poilus parisiens (1914-1918) : une édition critique

Testaments de guerre de Poilus parisiens (1914-1918) : une édition critique

Soutenu par le LabEx PATRIMA, les Archives nationales, l’Ecole des Chartes, les universités de Cergy-Pontoise et Paris VIII ainsi que par les Archives départementales des Yvelines, ce projet porte sur l’identification, la numérisation et l’édition numérique de testaments de guerre de Poilus décédés lors du conflit ou de ses sites.

Le raccourcissement des délais de communication des archives a permis l’accès aux minutes notariales de la Grande Guerre. La présente édition électronique fournit aux chercheurs un échantillon significatif de testaments de Poilus parisiens, morts pour la France entre 1914 et 1922. Les 134 textes ici retenus, issus de trois études notariales parisiennes et conservés aux Archives nationales (Minutier central), permettront aux lecteurs de saisir le potentiel de ces écrits personnels pour approcher l’état d’esprit des combattants, alors que la perspective de la mort à la guerre est bien présente dans le secret de leur cœur.

Cette édition numérique a été réalisée pour la partie historique par Christine Nougaret, professeur à l’École nationale des chartes, et pour la partie technologique par Florence Clavaud, conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales, toutes deux membres du Centre Jean-Mabillon, avec la collaboration de Natalia Pashkeeva, diplômée du Master 2 Technologies numériques appliquées à l’histoire de l’École des chartes, doctorante à l’EHESS. Ce projet n’aurait pu se faire sans le soutien de Marie-Françoise Limon-Bonnet, conservateur général du patrimoine, responsable du Minutier central des notaires de Paris, et le concours de Mélisa Locatelli, secrétaire de documentation, responsable de la collecte des archives notariales au Minutier.

Pour consulter l’édition numérique en ligne :
http://elec.enc.sorbonne.fr/testaments-de-poilus/index.html

 

JUPIT-er est le Carnet de recherche de la Chaire d'excellence Gestion du conflit et de l'après-conflit. Il rend compte de l'actualité liée aux thématiques de recherche de la Chaire et de l'IiRCO (Institut International de Recherche sur la Conflictualité) et présente les billets des chercheurs associés.