Tous les articles par Pascal Plas

FIL- INFO Mars 2022

02.03.2022. CPI. Ouverture d’une enquête par la CPI sur la situation en Ukraine.

Ce mercredi, le procureur de la Cour pénale internationale a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la situation en Ukraine depuis le début de son invasion par la Russie. Suite aux renvois de 39 Etats parties à la CPI,  l’enquête portera sur les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide commis sur le territoire ukrainien. L’ouverture de cette enquête se fait à l’issu d’un examen préliminaire de la situation en Ukraine établissant « une base raisonnable permettant de croire que des crimes relevant de la compétence de la Cour avaient été commis ».

03.03.2022 Allemagne. Une mise en accusation en vertu de la compétence universelle.

Ce jeudi, le parquet fédéral allemand a mis en accusation le gambien Bai Lowe pour « crime contre l’humanité » en vertu de la compétence universelle. Il avait été interpellé à Hanovre en mars dernier pour des crimes commis entre 2003 et 2006 alors qu’il était chauffeur d’une unité des forces armées en charge de l’assassinat des critiques du régime de Yahya Jammeh. C’est le tribunal de Celle qui devra décider d’un possible procès à l’encontre de Bai Lowe.

09.03.2022 Allemagne. Espagne. Des enquêtes ouvertes à l’encontre de la Russie.

Le parquet fédéral de Karlsruhe a partagé, le mardi 8 mars, sa décision d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre commis à l’encontre de l’Ukraine par les forces Russes. Peu après cette décision, la procureur espagnol Dolores Delgado a signé un décret pour l’ouverture d’une enquête sur les « graves violations du droit international humanitaire » commise en Ukraine. Le contexte des ces enquête est permis par le principe de la compétence universelle.

11.03.2022 France. Journée nationale et européenne en hommage aux victimes du terrorisme.

Le 11 mars marque la date de la journée nationale en hommage aux victimes du terrorisme mais aussi la date des attentats de la gare d’Atocha, commis dans la capitale madrilène le 11 mars 2004. Les attentats avaient fait 191 morts et avaient donné lieu à un procès fleuve en 2007. Le Président de la République a dirigé une cérémonie à Versailles aux côtés du Président du Conseil Européen Charles Michel, de la Présidente de la Commission Européenne et des chefs d’Etats de l’union européenne.

16.03.2022. CPI. Ukraine.

Reporter sans frontière a saisit le procureur de la Cour pénale internationale à propos « des attaques délibérées contre les journalistes », attaques qui auraient été commises par les forces russes qui, selon RSF, « mettent tout en œuvre pour empêcher la libre circulation des informations sur la guerre en Ukraine ». En France, l’Office centrale de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre conduit une enquête sur la mort d’un caméraman franco-irlandais lors d’un reportage à Kiev. Après que le parquet national anti-terroriste de Paris ait été saisit.

18.03.2022. CIJ. Ukraine.

Au début du mois de mars 2022 l’Ukraine avait saisit la Cour internationale de justice en lui demandant « d’appeler immédiatement la Russie à stopper toutes actions militaires en Ukraine ». La CIJ a ordonné le 16 mars à la Russie « de suspendre immédiatement les opération militaires en cours depuis le 24 février sur le territoire ukrainien ». La décision a été prise à la majorité de 13 juges sur 15. Les deux juges ayant voté contre étant le juge russe et le juge chinois.

21.03.2022. États-Unis. Rohingya.

Ce lundi 21 mars, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a reconnu à Whashington le génocide des Rohingya. Il  établit « que des membres de l’armée birmane ont commis un génocide et des crimes contre l’humanité contre les Rohingya en 2016 et 2017. Une procédure est en cours devant la Cour internationale de justice, plus haute juridiction de l’ONU, pour déterminer si le pouvoir birman s’est rendu coupable d’un tel crime. » (Agence France-Presse, 26.03.2022)

23.03.2022 France. Restitution d’un tableau de Gustave Klimt.

Après l’adoption de la loi autorisant les restitutions d’une quinzaine d’œuvres d’art, le tableau « Rosier sous les arbres » de Gustave Klimt a été rendu à son héritière. La propriétaire de l’œuvre, Éléonore Stiasny, avait été forcée de la vendre à Vienne en 1938 avant sa déportation et son assassinat. L’œuvre était alors rentré en 1980 dans les collections nationales. Ce processus a été possible uniquement par l’adoption d’une loi de février 2022 permettant de déroger au principe d’infaillibilité des collections publiques.

27.03.2022. France. Exposition. « C’est demain que nous partons. Lettres d’internés du Vel d’Hiv à Auschwitz ».

Le 27 mars, date du 80ème anniversaire du premier convoi de déportation de juifs en France marque également l’ouverture de l’exposition des lettres  d’internés au Mémorial de la Shoah de Drancy. C’est environ 200 lettres récupérées auprès de familles de victimes  que l’on retrouve exposées jusqu’au 22 décembre 2022.

28.03.2022. France. Installation de 12 pavés de la mémoire au Havre.

Ce lundi 28 mars, douze pavés recouverts d’une plaque de laiton ont été disposés sur un trottoir au Havre pour rendre hommage aux victimes du nazisme. L’origine de ces pierres, les « Stolpersteine » (pierre d’achoppement) date des années 1990 et sont placées devant le dernier domicile connu de personnes juives victime de la Shoah. Disséminés par l’artiste berlinois Gunter Demnig dans toute l’Europe, on compte aujourd’hui plus de 90 000 pavés.

FIL- INFO Février 2022

10.02.2022. CPI. Rejet de la demande d’indemnisation déposée par Charles Blé Goudé.

Suite à la confirmation de la décision d’acquittement prononcé à l’encontre de Charles Blé Goudé, la Cour pénale internationale a rejeté ce jeudi 10 février sa demande d’indemnisation fondée sur l’article 85-3 du Statut de Rome. La Cour a rappelé les conditions dans lesquelles une personne pouvait obtenir une indemnisation quand « une erreur judiciaire grave et manifeste » a été commise.

15.02.2022. France. Clôture du dossier sur le Rwanda.

Ce mardi, la Cour de cassation a rejeté les pourvois formés par les familles des victimes de l’attentat à l’encontre de l’avion  transportant le président rwandais de l’époque Juvénal Habyarimana, le président burundais Cyprien Ntaryamira et un Hutu. C’est la fin d’une enquête qui aura duré plus de 20 ans sur les évènements ayant été l’un des éléments déclencheurs du génocide de 1994 au Rwanda.

18.02.2022. France. Procès Védrine/ Ancel.

Le vendredi 18 février s’est tenu le procès devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris suite à une plainte déposée en décembre dernier par l’ancien Secrétaire général de l’Élysée, Hubert Védrine. Il accuse l’ex-officier de l’armée de terre Guillaume Ancel de « diffamation » et « injure » à la suite de plusieurs tweets publié entre le 26 mars et le 3 juin 2021 suite à la publication du rapport de Vincent Duclert, La France, le Rwanda et le génocide des Tutsi (1990-1994). Le jugement sera rendu le 16 mai 2022.

18.02.2022. Bosnie première de la pièce « Rechnitz » (l’Ange exterminateur) d’Elfriede Jelinek à Sarajevo.

La mise en scène a été assurée par Sabine Mitter Ecker pour le Théâtre de guerre à Sarajevo qui a ouvert en mai 1992 en plein siège de la ville. Dans un pays et une ville où les conflits mémoriels sont très importants, cette pièce a permis de revenir sur les crimes commis pendant la guerre et d’ouvrir une brèche dans le passé refoulé de la Bosnie.

21.02.2022. France. Promulgation de la loi relative à la restitution.

C’est durant ce mois de février 2022 qu’a été adoptée et promulguée la loi qui permet la restitution aux ayants droits des propriétaires juifs de 15 œuvres d’art appartenant aux collections publiques françaises  aujourd’hui. Cette loi permet de déroger au principe d’inaliénabilité des œuvres d’arts dans musés français. Ceux-ci ont un an pour restituer les œuvres aux ayants droits.

23.02.2022. France. Promulgation de la loi de reconnaissance et de réparation envers les Harkis.

Ce mercredi la loi de reconnaissance et de réparation des Harkis a été promulguée par le Gouvernement. Cette loi prévoit l’installation d’une commission en charge de recueillir la mémoire des Harkis  et d’accorder des réparations. Mise en place auprès du premier ministre, cette commission devra « contribuer au travail de mémoire, afin de reconnaître à ces combattants et à leurs familles toute la place qu’ils méritent dans notre récit national. »

FIL- INFO Janvier 2022

Janvier 2022. Seconde Guerre mondiale : Mémoire.

Autriche. 03 janvier 2022 : « Vienne se met au pas » (« Auf Linie »). Jusqu’au 24 avril prochain, le musée municipal Wien Museum MUSA accueille l’exposition « Auf Linie » qui regroupe des sculptures et peintures à la gloire du régime nazi. Les œuvres sont exposées dans deux petites salles et témoignent d’un héritage « encombrant d’un passé longtemps nié par l’Autriche ». Pour se détacher de toute « présentation artistique classique », l’une des commissaires, Ingrid Holzschuh souhaite que l’exposition « fasse un peu bazar » ; elle n’en reste pas moins controversée.

Etats-Unis. 18 janvier 2022 : Ce mardi, la cour suprême des Etats-Unis a examiné la demande de restitution du tableau Rue Saint Honoré, peint en 1987 par Camille Pissaro qui est actuellement exposé en Espagne. La toile appartenait à une famille juive allemande ; Lilly Cassirer Nneubauer avait été contrainte de la céder à un responsable nazi contre des documents pouvant lui permettre de quitter l’Allemagne.

13 janvier 2022. Allemagne. Condamnation à la perpétuité pour un ex-colonel syrien.

Le tribunal régional de Coblence a condamné un ex-colonel des services de renseignements syriens à la prison à vie. C’est en vertu de la compétence universelle que le coupable, Anouar Raslan, a pu être jugé en Allemagne pour crimes de guerre, torture, violences sexuelles et autres crimes. « Un verdict historique scellant le sort du plus haut gradé de l’appareil répressif syrien jamais appréhendé par une instance judiciaire basée à l’étranger. Le condamné a toujours la possibilité de faire appel du verdict. »(L’Orient-Le Jour, 13.01.2022)

20 janvier 2022. France. Adoption de la résolution dénonçant le génocide Ouïghours par l’Assemblée nationale.

Ce jeudi, l’Assemblée nationale a adopté une résolution reconnaissant le « génocide » des Ouïghours par la République Populaire de Chine. Avec 169 votes pour, un contre et cinq abstentions, la résolution « condamne (…) les violences perpétrées par les autorités de la République populaire de Chine à l’encontre des Ouïghours comme constitutives de crimes contre l’humanité et d’un génocide ». Cette résolution a fait naître un vent de protestation du côté de l’ambassade de Chine à Paris qui souligne ce qu’elle considère être une « diffamation » et une « ingérence brutale dans les affaires intérieures chinoises ».

25 janvier 2022. France. Le président de la République en déplacement à Oradour-sur-Glane.

Emmanuel Macron s’est rendu au village martyr d’Oradour-sur-Glane pour rendre hommage aux 643 habitants tué par la division SS Das Reich lors du massacre du 10 juin 1944. Lors de ce déplacement, le président a remis les insignes de commandeur de l’ordre national du Mérite à Robert Hébras, le dernier des six survivants encore en vie. Sa visite a été l’occasion pour le président de mettre en garde contre « l’oubli de l’Histoire ».

27 janvier 2022. ONU. Hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Ce jeudi 27 janvier, on commémorait la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, jour de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau. Cet évènement a été l’occasion pour l’ONU de rappeler son rôle dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme ainsi que l’importance pour les différents gouvernements « d’enseigner les horreurs de l’Holocauste ». Le 20 janvier 2022, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait une nouvelle résolution touchant à la lutte contre la négation de l’Holocauste  comme événement historique et l’antisémitisme.

 

Génocide des Tutsi, colloque et exposition

Exposition “Mémoire d’un génocide”. University d’Evry.

En partenariat avec le Mémorial de la Shoah et l’association Ibuka France, «Rwanda : mémoire d’un génocide», à partir des textes et photographies de Michel Bührer est présentée à l’Université d’Évry.

En lien avec l’exposition se tient un colloque: La responsabilité de la France dans le génocide des Tutsi. Le 31 janvier 2022. Programme à retrouver ICI.

EXPOSITION ET COLLOQUE INTERNATIONAL

Le Centre Iriba, pour le Patrimoine Multimédia, organise à compter du 27 janvier 2022 et jusqu’au 14 juillet une exposition: Filmer les procès. Un enjeu social. De Nuremberg au génocide des Tutsi au Rwanda. Il s’agit d’une exposition multimédia des Archives Nationales de France, augmentée et adaptée pour répondre aux attentes des visiteurs rwandais. En parallèle se tient, à Kigali, un colloque international: Les archives audiovisuelles de la Justice: enjeux historiques, psychosociaux et pédagogiques les 27 et 28 janvier 2022. Une série de conférences autour de l’exposition clôturera ce programme.

Programme du colloque: Ici 

FIL- INFO- Décembre 2021

Décembre 2021. Allemagne, Jugement de Josef Schütz, ancien gardien de camp de concentration. 

Le jeudi 07 octobre 2021 s’est ouvert le procès de Josef Schütz devant le tribunal de Brandebourg-sur-la-Havel en Allemagne. Cet homme, aujourd’hui âgé de 101 ans clame son innocence alors qu’il est accusé d’être impliqué dans les meurtres commis au camp de concentration de Sachsenhausen. Des experts gériatres ont estimé qu’il était en capacité de témoigner des faits, même si l’homme nie se rappeler de certains évènements. Son procès sera surement un des derniers procès des camps en Allemagne et s’étalera jusqu’en janvier 2022.

Décembre 2021. Argentine, Ouverture d’une enquête sur le génocide des Rohingyas au Myanmar.  

C’est en vertu de la compétence universelle que la justice argentine a décidé, le 26 novembre, d’ouvrir une enquête sur le génocide des Rohingyas. Cette enquête fait suite au dépôt de plainte de l’ONG Burmese Rohingya Organisation UK en novembre 2019. Le président de l’ONG, Tun Khin, a témoigné durant l’audience préliminaire devant la cour d’appel de Buenos- Aire, ainsi que six femmes Rohingyas entendues à distance depuis un camp de réfugiés.

8 décembre 2021. France. Hommage du président de la République aux victimes du régime de Vichy.

La semaine dernière, lors d’un déplacement dans la ville de Vichy dans l’Allier, Emmanuel Macron s’est recueilli devant une stèle rendant hommage aux 6500 juifs victimes de la rafle du 26 août 1942. Il s’est également recueilli devant une plaque portant le nom des 80 parlementaires qui avaient refusé de soutenir le maréchal Pétain. Une visite complexe du chef de l’Etat venu dans le cadre du classement à l’Unesco de la ville et qui en a profité pour rappeler les dangers des manipulations de l’Histoire et en même temps réaffirmer la responsabilité de Vichy dans le génocide des juifs.

9 décembre 2021. La Haye. Fermeture la 20ème session de l’Assemblée des Etats parties à la CPI.

Le lundi 6 décembre s’est ouverte, au World Forum Convention Center (Pays-Bas), la 20ème session de l’assemblée des Etats Parties au Statut de Rome de la CPI. Des décisions importantes ainsi que des résolutions ont été prises par les Etats parties sur des questions relatives au fonctionnement de la Cour et du Fonds au profit des victimes. Ce fut aussi l‘occasion pour les Etats Parties d’élire les deux procureurs adjoints – Mme Nazhat Shameen Khan (Fidji) et M. Mame Mandiaye Niang (Sénégal)- ainsi que les membres du conseil de direction du Fond au profit  des victimes et les membres de la commission consultative concernant l’élection au poste de juge.

9 décembre 2021. La Haye. Confirmation des charges dans l’affaire Said.

Le 9 décembre 2021, la Chambre préliminaire II de la CPI a partiellement confirmé les charges portées par le Procureur à l’encontre de M. Mahamat Said Abdel Kani et l’a renvoyé en procès devant une Chambre de première instance. Cette dernière en a conclu qu’il existe des preuves suffisantes pour établir des motifs substantiels selon lesquels M. Said était un membre de haut rang de la coalition Séléka et est pénalement responsable, en vertu du statut de Rome, de crimes contre l’Humanité et de crimes de guerre commis entre le 12 avril 2013 et le 30 aout 2013 à Bangui contre des personnes perçues et détenues comme étant des partisans de l’ancien président.

09 décembre 2021. Congo. Procès des massacres de Yumbi.

80 accusés sont présents à l’audience qui vient de reprendre le 26 novembre à Kinshasa après des mois de reports. Les auteurs présumés de massacres perpétrés dans quatre villages sur le territoire Yumbi, sont jugés par la Haute Cour militaire de Kinshasa. Ces massacres se sont déroulés lors d’affrontements entre des membres des ethnies Ntende et Nunu, et ont fait près de 900 morts en deux jours entre les 16 et 18 décembre 2018.

9 décembre 2021. Angleterre. La qualification de « génocide » pour les Ouïghours.

Après 6 mois d’enquête, un groupe d’avocats et d’experts des droits humains réunis à Londres a rendu un rapport de 63 pages concernant la politique chinoise d’enfermement des Ouïghours. De nombreuses preuves ont été examinées par les neufs membres du « Tribunal Ouïghours » que le gouvernement chinois considère comme une « machine à mensonge ». Ce rapport n’identifie pas de preuve de massacre des Ouïghours, toutefois, il qualifie « des éléments d’un génocide intentionnel » défini par la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide de l’ONU.

 10 décembre 2021. France. Ouverture des archives sur la guerre d’Algérie. 

Le vendredi 10 décembre la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé une plus grande ouverture des archives sur le conflit algérien. 60 ans après la fin de ce conflit ces archives seront accessibles « 15 ans à l’avance » comme l’indique la ministre, puisque ce type d’archives est normalement déclassifié 75 ans après les faits. Cette facilitation d’accès marque une avancée nouvelle de la France dans sa politique mémorielle « diplomatique », puisqu’elle intervient après plusieurs revendications de consultation de ces archives de la part des historiens algériens.

FIL- INFO- NOVEMBRE 2021

1er novembre 2021. La  Haye. Rejet de l’appel interjeté par Ali Abd-Al-Rahman par la CPI.

Ce lundi, la Chambre d’appel de la CPI a rejeté l’exception d’incompétence soulevée par la défense dans la l’affaire d’Ali Abd-Al-Rahman. La confirmation des charges avait été rendue par la chambre préliminaire II le 9 juillet 2021 pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis entre août 2003 et avril 2004 au Darfour (Soudan). L’ouverture du procès a été programmée par la chambre de première instance pour le 5 avril 2022.

3 novembre 2021. Venezuela. Ouverture d’une enquête au Venezuela par la CPI.

Suite à des échanges entre le procureur de la CPI et de hauts responsables du Gouvernement, des membres du corps diplomatique et des représentants de la société civile du Venezuela, un Mémorandum d’accord a été signé marquant l’ouverture d’une enquête sur la situation du pays. L’enquête porte sur des crimes contre l’humanité qui aurait été commis sur le territoire vénézuélien. Un examen préliminaire avait déjà été lancé par le Bureau du procureur de la CPI en février 2018.

22 novembre 2021. France. Ouverture d’un troisième procès rwandais devant la Cour d’assises de Paris.

Ce lundi 22 novembre, marque l’ouverture du procès à l’encontre de Claude Muhayimana , ancien chauffeur d’hôtel, accusé de complicité dans les massacres des collines de Bisesero en 1994. Son procès intervient après la condamnation en 2016 du capitaine Pascal Simbikangwa et celles de 2018 des anciens maires Octavien Ngenzi et Tito Barahira.

23 novembre 2021. République Centrafricaine. Arrestation de Hassan Bouba.

Hassan Bouba, ministre de l’Elevage en République Centrafricaine a été inculpé à Bangui de crimes de guerre et crimes contre l’humanité par le Cour pénale spéciale à la suite d’un rapport de l’ONG « The Sentry » mentionnant « une attaque brutale en novembre 2018 contre un camp de 18 000 personnes déplacées (…) qui avait entraîné le massacre de plus de 112 civils ». Emprisonné, l’ex-coordinateur politique de l’Union pour la paix en Centrafrique a cependant très vite été libéré de sa prison par la gendarmerie (AFP), ce que déplore la Cour pénale spéciale estimant qu’il y a « une entrave au bon fonctionnement de la justice ».

24 novembre 2021. Des excuses au peuple Sami.

L’Eglise de Suède a considéré que « Le moment [était] venu de présenter des excuses aux Samis [ce qui] fait suite à un long processus d’auditions et de préparations. Les excuses seront faites avec trépidation et espoir. » (Annonce de la cérémonie du 24 novembre, cathédrale d’Uppsala). Ces excuses viennent quelques semaines après la création de deux nouvelles commissions Vérité chargée d’enquêter sur les injustices graves commises à l’encontre du peuple Sami, victime d’assimilation forcée aussi bien en Suède qu’en Norvège et en Finlande ou existe aussi des commissions Vérité et réconciliation.

25 novembre 2021. Commission vérité Gambie.

Le jeudi 25 novembre, le président gambien Adama Barrow a reçu au Palais présidentiel des mains de Lamin Sisé le rapport final de la Commission vérité, réconciliation et réparation en Gambie (TRRC). Ce rapport constitue la synthèse de deux ans d’enquêtes au cours desquelles ont eu lieu de nombreuses auditions des différents acteurs des crimes commis sous e régime de l’ancien président Yahya Jammeh, en exil en Guinée équatoriale. Le président doit dès lors publier ce rapport et mettre en œuvre ses recommandations.

 

 

 

FIL- INFO- OCTOBRE 2021

04 octobre 2021. République des Philippines. Le président philippin prépare sa défense à la CPI.

Dans un discours préenregistré, le Président de la République des Philippines a indiqué qu’il préparerait sa défense devant la CPI. En septembre la cour avait entamé une enquête portant sur la guerre menée contre les trafics de stupéfiants dans le pays, guerre qui avait  conduit à la commission par les forces de l’ordre de milliers de meurtres. Ces meurtres peuvent   être considérés comme des crimes contre l’humanité selon les magistrats de la CPI.

11 octobre 2021. France. Signature d’un accord d’exécution des peines avec la CPI.

Le 11 octobre, la Cour pénale internationale et le Gouvernement français ont conclu un accord sur l’exécution des peines ; à l’issue de cet accord les personnes condamnées par la CPI pourront purger leur peine d’emprisonnement en France si la cour le décide et si la France l’accepte. Cette coopération renforce le soutien de la France envers la Cour pénale internationale.

11 octobre 2021. Soudan. Les victimes s’impatientent.

Depuis l’annonce par le gouvernement du Soudan de l’intention de remettre à la Cour pénale internationale l’ancien président Omar el Béchir, les victimes du conflit au Darfour s’impatientent. La CPI n’a, à ce jour, pas encore traité de cette affaire, mais elle a signé un protocole d’accord de coopération avec le Soudan qui doit permettre de faire avancer ce dossier.

12 octobre 2021. Brésil. Une ONG dépose une plainte contre Jar Bolsonaro à la CPI.

L’ONG autrichienne AllRise a déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité à l’encontre du président brésilien pour sa « participation à la déforestation » en Amazonie, fruit d’un choix   politique explicite. D’après les études de AllRise, l’administration du président Bolsonaro est responsable de la déforestation de plus de 4000 km² de forêt chaque année et ces surfaces auraient drastiquement augmenté depuis son arrivée au pouvoir. La CPI n’en est pas à sa première plainte contre le président brésilien, reste à voir quelle suite elle y donnera…

13 octobre 2021 : Mali.  Le djihadiste Al- Mahdi demande une libération anticipée.

En 2016, le djihadiste malien Al madhi fut condamné par la CPI à neuf ans de prison pour avoir détruit les mausolées de Tombouctou. Ce mardi 12 octobre, il s’est retrouvé devant les juges de la CPI afin « de se repentir » et pour demander une libération anticipée qui sera examinée dans les prochaines semaines.

14 octobre 2021. La Haye. Conclusion de l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Said.

Ce jeudi, la chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a terminé son audience de confirmation des charges dans l’affaire Said. Mahamat Said Abdel Kani se serait, en qualité d’ex commandant de la Séléka, rendu coupable de crimes contre l’humanité et crimes de guerre pour des faits ayant eu lieu à Bangui en République centrafricaine en 2013.La chambre à maintenant un délai de 60 jours afin de confirmer les charges, refuser de confirmer les charges ou ajourner l’audience et demander au procureur l’apport de preuves supplémentaires.

22 octobre 2021. La Haye. Le procureur de la CPI nomme trois nouveaux conseillers spéciaux.

Après avoir nommé, en septembre 17 nouveaux conseillers spéciaux à la CPI, Karim Khan a nommé 3 experts aux postes de conseillers spéciaux. La conseillère spéciale pour le climat de travail, Purna Sen, le conseiller spécial, Claudio Grossman et le conseiller spécial Vladimir Tochilovsky ont été choisis pour leur « divers profils culturels, linguistiques et de genre ». Tout comme les nouveaux conseillers choisis en septembre dernier, l’objectif est « de renforce les capacités du Bureau à s’acquitter efficacement du mandat que lui confère le statut et de bénéficier d’une spécialisation plus poussée sur un large éventail de questions et de domaines prioritaires recensés par le Procureur ».

28 octobre 2021. La Haye. La CPI suspend l’examen préliminaire des crimes commis en Colombie.

Constatant que les autorités colombiennes faisaient bien leur travail, la CPI a mis un terme à l’examen préliminaire ouvert il y a 17 ans sur la situation en Colombie. Elle ne sera pas chargée de juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis pendant le conflit armé colombien.  A la suite de la signature d’un accord de coopération entre la Cour et le gouvernement, les deux parties s’engagent à « garantir la poursuite du processus national de justice transitionnelle en Colombie ».

FIL INFO- SEPTEMBRE 2021

 

8 septembre 2021. La Haye. Procès en première instance à l’encontre d’Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman le 5 avril 2022.

 

Accusé de 31 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis entre août 2003 et avril 2004 au Darfour (Soudan), il avait comparu pour la première fois devant la chambre préliminaire le 15 juin 2020 après qu’il se soit rendu volontairement en République Centrafricaine. La confirmation des charges avait été faite par la chambre préliminaire en juillet dernier.

8 septembre 2021. France. Ouverture du procès des attentats du 13 Novembre.

Le procès des attentats du 13novembre vient de s’ouvrir au palais de justice de Paris au cœur de l’ile de la citée presque entièrement bouclée et surveillée par des centaines d’hommes en armes. Ce dispositif exceptionnel de sécurité se retrouve aussi à l’intérieur du palais (portique de sécurité, tapis roulant à rayon X, système d’alarmes sophistiqué, badges d’identification de couleurs diverses). Atmosphère particulière dans ce vieux palais de justice dans lequel a été installé une salle d’audience spéciale dédiée à ce procès extraordinaire. 14 accusés comparaissent lors de ce procès qui doit durer jusqu’au printemps 2022.

10 septembre 2021. Côte d’Ivoire. Demande de dommages et intérêts pour Charles Blé Goudé .

La défense de l’ancien ministre de Laurent Gbagbo réclame une somme de 819 300 euros de dommages et intérêts pour la longue procédure judiciaire subie par Charles Blé Goudé. Inculpé pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, il avait été définitivement acquitté par la CPI le 31 mars dernier. La requête va être transmise à trois juges et au procureur de la Cour pénale internationale.

11 septembre 2021. États- Unis. Le pays a rendu hommage aux personnes tuées lors de l’attentat du 11 septembre.

Il y a 20 ans, 2977 personnes perdirent la vie dans l’attaque des tours jumelles par des avions suicides d’Al-Qaïda. Lors d’une cérémonie rythmée par des moments musicaux, un hommage est rendu aux victimes là où se dressaient les deux tours du World Trade Center. L’actuel président des États-Unis, Joe Biden ainsi que ses prédécesseurs Barack Obama et Bill Clinton était présents pour l’occasion. A la tombée de la nuit, deux projecteurs se sont allumés là où se trouvaient les deux tours. Des moments de silence ont été observé dans les différents lieux touchés par les attaques, le Pentagone ainsi que dans la campagne de Shanksville en Pennsylvanie.

15 septembre 2021. La Haye. Ouverture d’une enquête par la CPI aux Philippines.

Ce mercredi, la chambre préliminaire a autorisé l’ouverture d’une enquête aux Philippines à la demande du Procureur pour des faits qui se seraient produits entre le 1er novembre 2011 et le 16 mars 2019 lors de la campagne de « guerre contre la drogue ». L’enquête à pour élément spécifique constitutif le meurtre en tant que crime contre l’humanité. Malgré le retrait du Statut de la Cour par les Philippines le 17 mars 2019, elle reste compétente pour tous les faits qui se sont produits au moment où le pays était partie au Statut de Rome.

17 septembre 2021. La Haye. Nomination de 17 experts pour les postes de conseillers spéciaux à la CPI.

Le procureur de la CPI, Karim Khan a annoncé la nomination de 17 nouveaux conseillers spéciaux. Le choix de ces experts reposait sur la complémentarité de différents profils « culturels et linguistiques ». Ces nouveaux postes de conseillers ont ainsi vu le jour pour des dossiers touchant différents domaines en droit pénal international et en droit international public. Ce choix a « pour objectif  de consolider ce qui a été accompli jusqu’à présent, de renforcer les capacités du Bureau de s’acquitter efficacement de son mandat en vertu du Statut, et de bénéficier d’une spécialisation plus poussé sur un vaste éventail de questions ».

20 septembre 2021. France. Un projet de loi visant la « reconnaissance» et la « réparation » pour les Harkis.

Ce lundi, le président de la République s’est engagé à faire voter une loi sur « la reconnaissance et la réparation à l’égard des Harkis ». Cinq jours avant l’hommage qu’il est prévu de leur rendre, ils ont été reçu à L’Elysée, cérémonie au cours de laquelle le président leur a demandé pardon. Par la suite, plusieurs témoignages ont été publié, dont celui la journaliste Dalila Kerchouche, auteure de l’ouvrage Mon père ce harki publié par les éditions du Seuil en 2003, dans lequel elle relate son enfance dans des camps où a été enfermée sa famille après leur arrivée en France.

27 septembre 2021. La Haye. Réponse à la demande d’indemnisation de Charles Blé Goudé.

La chambre chargée de statuer sur les demandes d’indemnisation formulées par Charles Blé Goudé a déclaré fixer un délai de réponse pour répondre à cette requête. Une demande d’indemnisation a également été faite pour les victimes du régime de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, qui ont pourtant été acquitté au terme du procès. La représentante des victimes doit être entendue avant le 30 septembre pour justifier de la demande d’indemnisation des victimes.

30 septembre 2021. La Haye. Le procès en première instance pour l’affaire Gicheru s’ouvrira le 15 février 2022.

Ce jeudi, la chambre de première instance III de la CPI a programmé l’ouverture du procès à l’encontre de Paul Gicheru pour atteintes à l’administration de la justice comprenant la subornation de témoins dans les affaires relatives à la situation au Kenya. En juillet 2021, les charges avaient été confirmées pour des faits qui s’étaient produits entre avril 2013 et septembre 2015.

FIL- INFO AOUT 2021

5 août 2021. Australie. Un dédommagement annoncé par le Gouvernement pour la « génération volée ».

Ce jeudi, le premier ministre Scott Morisson a annoncé une indemnisation pour les enfants « arrachés » à leurs familles entre les années 1910 et 1970 dans le cadre des politiques officielles d’assimilation. Ces enlèvements concernent des milliers d’enfants autochtones  et des peuples des îles du Détroit de Torrès. Des excuses officielles avaient déjà été prononcées en 2008 par le Premier ministre de l’époque, Kevin Rudd, pour les injustices subies par les Aborigènes au cours des deux derniers siècles, mais aucune réponse n’avait été apportée aux demandes d’indemnisations des survivants.

12 août 2021. Belgique. Restitution d’objets culturels au Congo.

Le secrétaire d’Etat belge, Thomas Dermine a annoncé la restitution d’objets de collections de l’Africa Museum de Tervuren au Congo. Cet acte s’inscrit dans une politique plus large de restitutions d’œuvres en provenance du Congo acquises de façon illégitime par pillage ou par la violence. Cette initiative survient après les excuses présentées par le chef d’Etat belge, le roi Philippe, à l’encontre des Africains victimes pendant la période coloniale de « souffrances et humiliations » mais aussi suite à la rénovation et la « décolonisation » progressive du musée de Tervuren.

12 août 2021. Soudan. Signature d’un accord de coopération avec la Cour pénale internationale.

La CPI va pouvoir entamer une enquête sur le territoire soudanais concernant les dossiers ouverts sur l’ancien dictateur Omar Al-Bachir, son ancien ministre de la Défense Abdelrahim Mohamed Hussein, l’ancien ministre de l’Intérieur Ahmed Haroun et l’ex commandant Abdallah Banda. Cette enquête concerne les crimes contre l’humanité et de génocide commis pendant la guerre opposant le régime militaire de l’ancien dictateur  à des groupes de rebelles. Cet accord pourrait constituer une première  étape dans la ratification du traité fondateur de l’institution par le pays.

15 août 2021. Pologne. Promulgation d’une loi concernant les spoliations de la Seconde Guerre mondiale.

Ce samedi, Varsovie a promulgué un nouveau texte de loi limitant les revendications sur les spoliations des biens juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Cette loi a provoqué une discorde entre Israël et la Pologne impliquant le retrait de leurs ambassadeurs. Qualifiée d’ « antisémite » par le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid, cette loi impose un délai de prescription de 30 ans pour revendiquer des biens spoliés. Ce délai a eu pour conséquences immédiates le blocage de la plus grande partie des demandes de restitution.

Août 2021. Afghanistan. Menace sur le patrimoine culturel afghan.

L’arrivée au pouvoir des Talibans le 15 août apparaît préoccupante en ce qui concerne la préservation du patrimoine culturel afghan.  Le souvenir de la destruction en 2001 des bouddhas de Bamiyan à la dynamite  est encore très présent.  Le pays possède les vestiges des premières civilisations de Mésopotamie, un patrimoine matériel et immatériel  très riche  se rapportant à plus de 5000 ans d’histoire. Toutefois la décision prise par les Talibans de fermer le musée national de Kaboul afin  d’éviter des pillages  laisse à penser qu’une politique de préservation est possible.

25 aout 2021. L’attente des compensations pour les familles yézidies.

A Kocho, les équipes de l’Unitad (unité d’’enquêtes spéciales de l’ONU) poursuivent l’identification des corps découverts après le génocide des Yézidis. Des compensations   devaient être versées aux familles des victimes par l’Etat irakien mais elles n’ont jamais été versées,  les dossiers étant bloqués  en raison de l’absence d’un représentant du ministère pour les valider les dossiers de demandes. La loi votée au Parlement irakien pour les procédures de compensation prévues pour les survivantes yézidies rencontre les mêmes blocages.

26 Aout 2021. Décès de l’ex-dictateur Hissene Habré.

L’ex dictateur tchadien, Hissene Habré est décédé le mardi 24 aout dans une prison sénégalaise où il purgeait une peine de prison à perpétuité. En 2016 puis en 2017, il avait été condamné pour crimes contre l’humanité — organisation de sévices   dans le Tchad lors de sa dictature entre 1982 et 1990, année où il avait été renversé par des rebelles menés par Idriss Déby – par les Chambres extraordinaires africaines  au Sénégal.

30 aout 2021. Les membres d’une ONG luttant contre les exactions de guerre bloqués à Kaboul.

L’organisation Armanshashr, une ONG membre de la Fédération internationale pour les droits humains recueille des témoignages de victimes de crimes contre l’humanité, notamment commis par les groupes armés impliqués dans les conflits en Afghanistan. Ses travaux ont permis à la CPI d’autoriser l’ouverture d’une enquête sur les crimes contre l’humanité commis en Afghanistan. Les seize membres afghans de cette ONG sont aujourd’hui toujours bloqués dans le pays en raison des  restrictions de sortie établies par les Talibans.

FIL INFO- JUILLET 2021

30 juin 2021 Condamnation de l’ancien maître espion de Milosevic pour crimes contre l’humanité par le « Mécanisme » de l’ONU.

Jovica Stanisic et un ancien chef des bérets rouges, Franko Simatovic ont été condamnés ce mercredi à douze ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre par des juges chargés de régler les derniers dossiers relatifs au Tribunal pénal international pour l’Ex-Yougoslavie. Les deux hommes sont accusés d’avoir fourni « une assistance pratique » ayant pour conséquence des déplacements forcés de population, des meurtres et des persécutions lors du conflit de 1992 en Bosnie-Herzégovine.

1er juillet 2021 : France. Ouverture d’une enquête impliquant quatre géants du textile pour recours au travail forcé des Ouïgours.

Une enquête contre le groupe espagnol Inditex, le japonais Uniclo, SMCP et la marque américaine Skechers a été initiée par le pôle « crime contre l’humanité, crime et délits de guerre » du parquet national antiterroriste de Paris. Accusés d’avoir recours au travail forcé des Ouïgours, ces groupes contestent  les accusations tout en se montrant coopératifs. Cette enquête saluée par l’avocat français Me Bourdon et l’association Sherpa, constitue une « première » pour « recel de crime crimes contre l’humanité ».

2 juillet 2021 : France. Annulation de l’arrêt de 2011 et de celui de novembre 2020 relatif à l’accès aux archives Secret Défense.

Ce vendredi, le Conseil d’Etat a annulé la procédure de déclassification préalable des archives Secret Défense. La demande avait été faite par plusieurs associations suite à des difficultés rencontrées empêchant leur accès. Désormais, la loi qui leur est applicable est celle sur les archives de 2008 qui précise qu’elles sont communicables de plein droit passé un délai de 50 voir 100 ans pour les plus sensibles.

5 juillet 2021 : Angleterre. Antelope selectionnée pour occuper l’un des quatre socles de Trafalgar Square.

La célèbre place acceuillera temporairement en 2022 l’œuvre Antelope réalisée par Samson Kambalu. Cette sculpture représente une photographie de 1914 de l’opposant majeur du régime colonial britannique, le pasteur Baptiste John Chilembwe dominant le missionnaire John Chorley. Cette représentation artistique a pour but de « mettre en exergue les récits cachés des personnes sous-représentées dans l’histoire de l’Empire britannique, en Afrique et au-delà ».

9 juillet 2021 : La Haye. Confirmation des charges portées par le procureur de la CPI dans l’affaire Abd-Al-Rahman.

Dans sa décision du 9 juillet 2021, la chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a confirmé les charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à l’encontre d’Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman pour des faits commis entre août 2003 et avril 2004 au Soudan. L’affaire a été renvoyée en procès devant la chambre de première instance.

15 juillet 2021 : La Haye. Confirmation des charges d’atteintes à l’administration de la justice par la CPI dans l’affaire Paul Gicheru.

Ce jeudi, la chambre préliminaire A de la Cour pénale internationale a confirmé les charges relatives à des faits qui se sont passés entre avril 2013 et la fin de l’affaire Ruto et Sang du 10 septembre 2015. Accusé d’atteintes présumées à l’administration de la justice notamment par la subordination de témoin de la Cour, l’affaire Paul Gicheru a été renvoyée en jugement.

17 juillet 2021 : La Haye. Journée commémorative de la justice pénale internationale.

Cette journée fait référence à la date du 17 juillet 1998, alors que le Statut de Rome,  traité fondateur de la CPI et du Fonds au profit des victimes avait été adopté. A l’occasion de cette journée, le président de la CPI, le juge Piotr Hofmański, a rappelé les missions de la Cour et plusieurs intervenants ont pris la parole, notamment le Président de l’AEP le Procureur et le Greffier de la CPI.

21 juillet 2021 : Cinéma. A voir le film Onoda réalisé par Arthur Harari avec Yûya Endô.

Ce film revient sur l’histoire réelle du sous lieutenant Hiroo Onoda, le dernier soldat démobilisé lors de la guerre du pacifique. Le film retrace la vie de ce « soldat perdu » sur une île des Philippines, lequel ne sera retrouvé que 30 ans plus tard. Etrange épisode d’une situation post conflictuelle.

23 juillet 2021 : Bosnie. L’interdiction de la minimisation « grossière » et de la négation du génocide de Srebrenica.

Ce vendredi, le diplomate autrichien, haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko, a pris la décision d’introduire des amendements qui ont entrés en vigueur le 28 juillet dans le code pénal bosnien pour sanctionner les personnes « qui approuvent, nient, minimisent grossièrement ou tentent de justifier  le crime de génocide, le crime contre l’humanité et le crime de guerre ». Cette interdiction s’inscrit dans un contexte où les discours négationnistes se font de plus en plus nombreux en Bosnie.

CONFERENCE INTERNATIONALE RCN

LA JUSTICE LIEE AU GENOCIDE PERPETRE CONTRE LES TUTSI, 25 ANS APRES

17 – 18 Novembre 2021 Serena Hotel, Kigali Rwanda

SUJETS PRINCIPAUX:
La justice Rwandaise face au défi du contentieux du génocide perpétré contre les Tutsi, justice conventionnelle et les juridictions Gacaca.

La Justice pénale Internationale et le contentieux du génocide devant le TPIR

Justice internationale et le contentieux du génocide perpétré contre les Tutsi devant le MIFRTP : perspectives et actualité

Défis liés au traitement du contentieux du génocide par la justice nationale étrangère, cas de la Belgique

Défi Never Again et le processus de réconciliation

Pour le programme détaillé veuillez cliquer ici

Exposition- Mémorial de la Shoah

« Diplomates face à la Shoah » du 26 novembre 2021 au 30 juin 2022

Cette exposition vise à rapporter et illustrer le rôle des diplomates quant à la situation des Juifs depuis 1938 (année de la conférence d’Évian et de la Nuit de cristal) jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Grâce aux documents diplomatiques qui ont été sauvegardés et à quelques témoignages que les historiens ont pu recueillir, on découvre un monde d’observateurs attentifs et expérimentés, alors que la guerre bouleverse l’Europe.

À partir de photos, de textes officiels, de témoignages écrits et oraux, l’exposition fera le point sur l’état des connaissances concernant ces questions : Que savaient les diplomates ? Quelles furent leurs sources ? Qui a agi ? Comment, pourquoi, dans quel contexte ? À l’inverse, qui n’a pas compris, qui n’a pas agi et pourquoi ? Est-ce par ignorance, par incapacité à comprendre l’ampleur de la tragédie, par indifférence, par volonté d’y collaborer ?

L’exposition insistera sur l’articulation entre ce que les diplomates savaient et ce qu’eux-mêmes et leurs gouvernements pouvaient faire, ont fait ou ont choisi de ne pas faire. Elle invitera enfin les visiteurs à s’interroger sur les leçons qu’il est possible de tirer de cette période, en particulier sur la difficile question de l’ingérence ou de la création d’instances internationales (ONU).

 

Exposition- Musée du Louvre

Sculptures antiques de Libye et de Syrie. Lutter contre le trafic illicite de biens culturels

Jusqu’au 13 décembre, le musée du Louvre présente quatre demi-statues funéraires de Cyrène, en Libye orientale, qui ont été saisies en France alors qu’elles allaient être exportées illégalement ainsi que deux reliefs à décor byzantin provenant vraisemblablement de Syrie. Ces œuvres sont temporairement présentées au Louvre afin d’alerter le public sur ces questions de patrimoine en danger.

FIL- INFO- JUIN 2021

2021 – Parution

Lors d’une conférence de presse du 19 mai 2021, Sophie de Closets, PDG de Fayard, a annoncé la parution du livre Historiciser le mal. Une édition critique de Mein kampf aux éditions Fayard, le 2 juin 2021, 864 p. réalisé par deux universitaires spécialistes de l’histoire du nazisme, Andreas Wirsching, professeur d’histoire moderne à l’université Lludwig-Maximilians de Munich et Florent Brayard, chercheur au CNRS (Centre de recherches historiques). Ce livre comprend le texte intégral de Mein Kampf ainsi qu’une critique scientifique de ce texte. L’annonce du projet a créé des débats autour de la question de la réédition d’une telle œuvre, mais pour la présidente de Fayard, cette republication est une «déconstruction ligne par ligne» de l’œuvre. Afin d’empêcher les achats par simple curiosité, celui-ci ne pourra s’obtenir que par commande et aura un prix dissuasif.

2021 – Lire

A signaler le livre d’Andrés Neuman Fracture paru aux Editions Buchet-Chastel, Paris, 2021, 518 p., retraçant la vie de Yoshie Watanabe, un survivant d’Hiroshima. Au travers les témoignages des quatre femmes qu’il a aimé, l’auteur retrace le parcours d’un homme « meurtri dans sa chair » faisant face à des évènements tragiques de la fin du XXème siècle. « Mais la beauté de ce roman délicat tient surtout à sa façon dont l’auteur offre à son personnage la possibilité de se réapproprier le drame originel qu’il a vécu. La honte du survivant, doublée de l’humiliation du peuple japonais vaincu, a contraint l’homme d’affaires à un silence mortifère, dont (il) rend compte en faisant parler les autres personnages à sa place » [Le Monde 28 mai 2021]. Un récit important d’autant que l’on manque de témoignages après le drame d’Hiroshima.

2021- Lire

Lire, le récit illustré de François Boucq et Yannick Haenel Janvier 2015 – Le procès paru aux Editions Les Echappés, Paris, 2021, 216 p. qui retrace les trois mois et demi d’audience du procès des attentats de Charlie Hebdo. Dans ce livre, se mêlent témoignages et plaidoiries que les auteurs ont capté « sur le vif » au procès de janvier 2015 dit procès de Charlie Hebdo, d’une policière de Montrouge et de l’Hyper Casher.

2021 – Exposition du 19 mai 2021 au 7 novembre 2021 – Archives

A signaler l’exposition à la Bnf des archives du cinéaste israélien Amos Gitai qui avait réuni plusieurs documents pour ses essais filmés sur le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin mort assassiné en 1995. Ce n’est pas une première pour l’artiste israélien qui avait déjà fait don de matériaux à la Cinémathèque française, à la Cinémathèque suisse, à l’université de Stanford et à la  Bibliothèque nationale d’Israël. Une exposition détaillant le processus de création de ses œuvres avec 30 000 documents et 150 000 fichiers retraçant l’histoire de cet assassinat et ses implications.

MIII 10 ans du mandat de Catherine Marchi-Uhel

La magistrate française, Catherine Marchi-Uhel, est cheffe depuis mars 2011 du Mécanisme international, impartial et indépendant dit MIII. Cet organisme est chargé par l’ONU de faciliter les enquêtes sur les violations du droit international commises en Syrie. Dans une interview accordée au journal Le Monde, Catherine Marchi-Uhel précise que cet organisme est « un facilitateur de justice (…) nous ne sommes pas amenés à rendre nous-mêmes la justice ». Le MIII constitue un important corpus de documentation et établit des fichiers relatifs aux exactions commises en Syrie. C’est grâce à cette base de donnée qu’à pu se tenir il y a un an à la Haute Cour régionale de Coblence le procès d’Eyad Al-Gharib, ancien membre des services de renseignement syrien et d’Anwar Raslan, ex colonel tout deux jugés pour crimes contre l’humanité.

28 mai 2021 – l’Allemagne demande pardon à la Namibie et aux descendants des victimes

Il aura fallut près de six années de négociations diplomatiques pour que l’Allemagne qualifie de génocide le massacre des Herero et des Nama entre 1904 et 1908. Suite à l’engagement du gouvernement d’Angela Merkel, en 2016 de travailler sur le passé colonial du pays et suite aux restitutions par l’Allemagne de restes humains issus des massacres, les excuses officielles du gouvernement étaient une étape attendue. Ayant un « programme de reconstruction et de développement », le pays se refuse cependant à toute indemnisation qui est prévue par la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adoptée en 1948, cette dernière n’étant pas rétroactive. En Namibie, le grand quotidien The Namibian a qualifié d’ « insulte » pour les descendants des victimes cette position allemande duale.

2021 – Série-documentaire Les Voix du goulag 

A suivre la diffusion de la série documentaire Les Voix du goulag (6 épisodes, 52 minutes par épisodes) réalisée par Valérie Nivelon sur le site de RFI à partir du 9 juin. Ce documentaire revient sur les déportations  de milliers d’hommes, d’enfants et de femmes par le régime soviétique entre 1939 et 1950 et réuni des témoignages inédits d’anciens déportés. La réalisatrice a souhaité mettre l’accent sur une histoire « longtemps occultée » par les victoires sur le nazisme à la fin de la Seconde Guerre mondiale puis par la Guerre froide. Cette série documentaire est réalisée dans le cadre du projet « Archives sonores – Mémoires européenne du Goulag – CNRS/ RFI », archives constituées à l’issue d’une enquête considérable (13 chercheurs de 8 nationalités coordonnés par le CERCEC en collaboration avec RFI, 160 témoignages, 300 heures de son).

8 juin 2021 – Rejet de l’appel du « boucher de Bosnie » contre ses condamnations de 2017

Ce mardi 8 juin 2021,  le mécanisme résiduel international pour les tribunaux pénaux a confirmé les condamnations de 2017 à l’encontre de Ratko Mladic pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide.  Condamné à la peine de prison à vie, il avait commis plusieurs crimes. Parmi eux, le massacre en juillet 1995 à Srebrenica de milliers d’hommes et de garçons musulmans et la « campagnes de nettoyage ethnique » en Bosnie-Herzégovine de 1992 à 1995.

10 juin 2021 – Publication du rapport Crimes contre l’histoire

La Fédération internationale des droits de l’homme a publié un document de 80 pages qui rend compte de toutes les attaques qu’ont subi différentes personnes travaillant sur la mémoire historique de la Russie. Une histoire officielle a été établie par le gouvernement russe qui condamne les historiens, universitaires, journalistes ou ONG ne partageant pas leur vision. C’est le cas d’Iouri Dmitriev qui a été condamné pour violences sexuelles après avoir révélé une liste de 40000 personnes exécutées et déportées pendant la terreur en Carélie. C’est dans cette optique de contrôle de l’histoire que sept lois mémorielles ont été adoptées depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine.

17 juin 2021 – Le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo

Acquitté conjointement avec Charles Blé Goudé par la CPI des accusations de crimes contre l’humanité, l’ancien chef d’Etat est rentré à Abidjan et a fait une apparition à son ancien siège de campagne dans l’après-midi du 17 juin 2021. Il était au pouvoir depuis 2000 et avait été, en 2011, transféré à la CPI. Malgré l’absence d’interdiction de rassemblement, la police a dispersé la foule à l’aide de gaz lacrymogène créant un climat de tension. Les médias ont largement couvert ce retour.

2021 – Patrimoine culture/ CPI

En mars 2021, le bureau du procureur de la CPI avait publié un Projet de politique générale relative au patrimoine culturel à des fins de consultations dans le but de recueillir les observations des Etats parties au Statut de Rome, de la société civile et de l’ensemble des organisations concernées. C’est désormais chose faite, les commentaires sont en voie de dépouillement. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan stratégique du bureau du procureur qui « cherche à mettre l’accent sur les crimes visant ou touchant le patrimoine culturel », lequel procureur ajoute : « le patrimoine culturel est l’incarnation de la continuité de l’histoire humaine, une célébration de notre identité, de ce que nous avons en commun et de la richesse de notre diversité ».