Bruce Clarke, Les Hommes Debout

 

Trous-de-mémoire

Trous de mémoire, 2012. Aquqrelle/collage, 50 x 70 

Au Rwanda, en 1994, entre avril et juillet, plus d’un million de personnes ont été exterminées. Le 7 avril marque la date du début du génocide au Rwanda, et l’ONU a fait de cette date une « Journée internationale de réflexion sur les génocides ».

À l’occasion des 20ème cérémonies de commémoration de ce génocide des Tutsis au Rwanda, la Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit a organisé l’exposition Les Hommes debout de l’artiste Bruce Clarke du 27 mars au 18 avril à la Faculté de Droit et de Sciences Économiques de l’Université de Limoges.

Ce projet artistique et mémoriel s’inscrit dans le cadre d’une longue réflexion du plasticien Bruce Clarke, britannique d’origine sud- africaine. L’artiste peint des hommes, des femmes et des enfants, debout et dignes, de façon monumentale telles des silhouettes esquissées mais affirmées. Constituées d’œuvres originales et de bâches grand format installées à l’entrée de la Faculté et dans la Bibliothèque de Droit et de Sciences Économiques, l’exposition Les Hommes debout rappelle la mémoire des victimes du génocide dans un espace dynamique, une bibliothèque universitaire fréquentée par des centaines d’étudiants.

Exposés également dans des lieux publics et symboliques comme la Place des Nations à Genève, les personnages des Hommes debout rappellent à chacun qu’un génocide est un crime contre l’Humanité. L’exposition à Limoges s’est déroulée dans un ensemble de manifestations artistiques internationales de l’artiste qui expose successive- ment en plusieurs lieux, dont Bruxelles, Lièges, et Kigali.

Le premier atelier des Hommes debout a vu le jour au Bénin en novembre 2012, quand 7 jeunes artistes ont collaboré avec Bruce Clarke pour faire naître la première “Femme debout”. Cette œuvre a reçu le label de la “Route de l’esclave” de l’UNESCO.

Pour plus d’informations sur le Collectif les Hommes debout : www.uprightmen.org

Pour plus d’informations sur l’artiste : www.bruce-clarke.com