FIL INFO- JUILLET 2021

30 juin 2021 Condamnation de l’ancien maître espion de Milosevic pour crimes contre l’humanité par le « Mécanisme » de l’ONU.

Jovica Stanisic et un ancien chef des bérets rouges, Franko Simatovic ont été condamnés ce mercredi à douze ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre par des juges chargés de régler les derniers dossiers relatifs au Tribunal pénal international pour l’Ex-Yougoslavie. Les deux hommes sont accusés d’avoir fourni « une assistance pratique » ayant pour conséquence des déplacements forcés de population, des meurtres et des persécutions lors du conflit de 1992 en Bosnie-Herzégovine.

1er juillet 2021 : France. Ouverture d’une enquête impliquant quatre géants du textile pour recours au travail forcé des Ouïgours.

Une enquête contre le groupe espagnol Inditex, le japonais Uniclo, SMCP et la marque américaine Skechers a été initiée par le pôle « crime contre l’humanité, crime et délits de guerre » du parquet national antiterroriste de Paris. Accusés d’avoir recours au travail forcé des Ouïgours, ces groupes contestent  les accusations tout en se montrant coopératifs. Cette enquête saluée par l’avocat français Me Bourdon et l’association Sherpa, constitue une « première » pour « recel de crime crimes contre l’humanité ».

2 juillet 2021 : France. Annulation de l’arrêt de 2011 et de celui de novembre 2020 relatif à l’accès aux archives Secret Défense.

Ce vendredi, le Conseil d’Etat a annulé la procédure de déclassification préalable des archives Secret Défense. La demande avait été faite par plusieurs associations suite à des difficultés rencontrées empêchant leur accès. Désormais, la loi qui leur est applicable est celle sur les archives de 2008 qui précise qu’elles sont communicables de plein droit passé un délai de 50 voir 100 ans pour les plus sensibles.

5 juillet 2021 : Angleterre. Antelope selectionnée pour occuper l’un des quatre socles de Trafalgar Square.

La célèbre place acceuillera temporairement en 2022 l’œuvre Antelope réalisée par Samson Kambalu. Cette sculpture représente une photographie de 1914 de l’opposant majeur du régime colonial britannique, le pasteur Baptiste John Chilembwe dominant le missionnaire John Chorley. Cette représentation artistique a pour but de « mettre en exergue les récits cachés des personnes sous-représentées dans l’histoire de l’Empire britannique, en Afrique et au-delà ».

9 juillet 2021 : La Haye. Confirmation des charges portées par le procureur de la CPI dans l’affaire Abd-Al-Rahman.

Dans sa décision du 9 juillet 2021, la chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a confirmé les charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à l’encontre d’Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman pour des faits commis entre août 2003 et avril 2004 au Soudan. L’affaire a été renvoyée en procès devant la chambre de première instance.

15 juillet 2021 : La Haye. Confirmation des charges d’atteintes à l’administration de la justice par la CPI dans l’affaire Paul Gicheru.

Ce jeudi, la chambre préliminaire A de la Cour pénale internationale a confirmé les charges relatives à des faits qui se sont passés entre avril 2013 et la fin de l’affaire Ruto et Sang du 10 septembre 2015. Accusé d’atteintes présumées à l’administration de la justice notamment par la subordination de témoin de la Cour, l’affaire Paul Gicheru a été renvoyée en jugement.

17 juillet 2021 : La Haye. Journée commémorative de la justice pénale internationale.

Cette journée fait référence à la date du 17 juillet 1998, alors que le Statut de Rome,  traité fondateur de la CPI et du Fonds au profit des victimes avait été adopté. A l’occasion de cette journée, le président de la CPI, le juge Piotr Hofmański, a rappelé les missions de la Cour et plusieurs intervenants ont pris la parole, notamment le Président de l’AEP le Procureur et le Greffier de la CPI.

21 juillet 2021 : Cinéma. A voir le film Onoda réalisé par Arthur Harari avec Yûya Endô.

Ce film revient sur l’histoire réelle du sous lieutenant Hiroo Onoda, le dernier soldat démobilisé lors de la guerre du pacifique. Le film retrace la vie de ce « soldat perdu » sur une île des Philippines, lequel ne sera retrouvé que 30 ans plus tard. Etrange épisode d’une situation post conflictuelle.

23 juillet 2021 : Bosnie. L’interdiction de la minimisation « grossière » et de la négation du génocide de Srebrenica.

Ce vendredi, le diplomate autrichien, haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, Valentin Inzko, a pris la décision d’introduire des amendements qui ont entrés en vigueur le 28 juillet dans le code pénal bosnien pour sanctionner les personnes « qui approuvent, nient, minimisent grossièrement ou tentent de justifier  le crime de génocide, le crime contre l’humanité et le crime de guerre ». Cette interdiction s’inscrit dans un contexte où les discours négationnistes se font de plus en plus nombreux en Bosnie.