WEB-OBSERVATOIRE JPIT N°7, Janvier 2017

  • Ouvrages

 

Mots clés : Génocide, Rwanda

  • AUDOIN-ROUZEAU Stéphane, Une initiation. Rwanda (1994-2016), Le Seuil, Paris, 19 janvier 2017, 176 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Une-initiation-St%C3%A9phane-Audoin-Rouzeau/dp/2021308510/ref=sr_1_11?ie=UTF8&qid=1485938141&sr=8-11&keywords=Genocide

 MAISON Rafaëlle, Pouvoir et génocide, Dans l’oeuvre du Tribunal pénal international pour le Rwanda, Dalloz, Paris, janvier 2017, 164 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/themes/droit-15/droit-penal-procedure-penale-1516/droit-penal-international-151680/pouvoir-et-genocide-9782247159635.html

 

Mots clés : Processus judiciaire, Cour pénale internationale

 COUVEINHES MATSUMOTO Florian, NOLLEZ-GOLDBACH Raphaëlle, Les motifs non-juridiques des jugements internationaux, Actes de la 1ère journée de droit international de l’ENS, Pedone, Paris, 15 décembre 2016, 199 p.

Lien : http://pedone.info/livre/les-motifs-non-juridiques-des-jugements-internationaux/

 

Mots clés : Compétence, droit international pénal

 FERNANDEZ Stéphanie, Essai sur la distribution des compétences en droit pénal international, Institut Universitaire Varenne, Paris, décembre 2016, 504 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/themes/droit-15/droit-penal-procedure-penale-1516/droit-penal-international-151680/essai-sur-la-distribution-des-competences-en-droit-penal-international-9782370320919.html

 

Mots clés : Justice pénale internationale, légitimité

 HAYASHI Nobuo, BAILLIET Cecilia (dir.), The Legitimacy of International Criminal Tribunals, Cambridge University Press, Cambridge, 19 janvier 2017, 524 p.

Lien : http://www.cambridge.org/fr/academic/subjects/law/public-international-law/legitimacy-international-criminal-tribunals?format=HB&isbn=9781107146174

 

Mots clés : Droit de la guerre, Droits de l’homme, sécurité internationale

  • Institut des Hautes Études Internationales, Grandes pages du droit international. La guerre et la paix, Pedone, Paris, 15 janvier 2017, 292 p.

Lien : http://pedone.info/livre/grandes-pages-du-droit-international-2/

 

Mots clés : Complémentarité, CPI, Afrique

  • IMOEDEMHE Ovo Catherine, The Complementarity Regime of the International Criminal Court. National Implementation in Africa, Springer, Berlin, janvier 2017, 229 p.

Lien : http://www.springer.com/fr/book/9783319467795

 

Mots clés : Relations internationales, Droit international pénal, Droit humanitaire

  • KLAMBERG Mark, Power and Law in International Society: International Relations as the Sociology of International Law, Routledge, Oxford, 13 janvier 2017, 16 p.

Lien : https://www.routledge.com/Power-and-Law-in-International-Society-International-Relations-as-the/Klamberg/p/book/9781138701953

 

Mots clés : Conflits armés, droit de la guerre

 CLODFELTER Michael, Warfare and Armed Conflicts: A Statistical Encyclopedia of Casualty and Other Figures, 1492-2015, McFarland & Co Inc, McFarland, 30 janvier 2017, 277 p.

Lien : http://www.mcfarlandbooks.com/book-2.php?id=978-0-7864-7470-7

 COULIBALY Tandjama Adama, La sécurité de l’action humanitaire en période de conflit armé: Essai de compréhension, Éditions universitaire européennes, 9 janvier 2017, 148 p.

Lien : https://www.editions-ue.com/catalog/details//store/fr/book/978-3-639-65087-7/la-s%C3%A9curit%C3%A9-de-l-action-humanitaire-en-p%C3%A9riode-de-conflit-arm%C3%A9

  • DUFRAISSE Marc, Histoire Du Droit de Guerre Et de Paix de 1789 à 1815, Forgotten Books, Londres, 17 janvier 2017, 568 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Histoire-Droit-Guerre-Classic-Reprint/dp/0243052650/ref=sr_1_27?ie=UTF8&qid=1485943507&sr=8-27&keywords=Droit+de+la+guerre

  • MARTINEAU Jean-Luc, Introduction à la prévention des conflits internationaux, L’Harmattan, Paris, 1er janvier 2017, 216 p.

Lien : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&isbn=978-2-343-10612-0

  • ONOS ONOH Anthony Joseph, The Islamic Legal Standing on Suicide Missions in an Armed Conflict: Among Muslims and Non-Muslims and in an Armed Conflict among Muslims: an Appraisal, LAP LAMBERT Academic Publishing, 3 janvier 2017, 60 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Islamic-Standing-Suicide-Missions-Conflict/dp/3330027576/ref=sr_1_27?ie=UTF8&qid=1485942968&sr=8-27&keywords=Armed+conflict

 RUBENSTEIN Richard E., Resolving Structural Conflicts: How Violent Systems can be Transformed, Routledge, Oxford, 17 janvier 2017, 160 p.

Lien  https://www.amazon.fr/Resolving-Structural-Conflicts-Violent-Transformed/dp/1138956333/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1485942817&sr=8-2&keywords=Armed+conflict

 

Mots clés : Coopération pénale internationale et européenne.

  • ROUSSEL Gildas, ROUX-DEMARE François-Xavier (dir.), L’européanisation de la justice pénale, Actes du colloque organisé le 16 octobre 2015 par le Centre de recherche en droit privé de l’Université de Bretagne occidentale, Cujas, Paris, janvier 2017, 180 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/themes/droit-15/droit-penal-procedure-penale-1516/droit-penal-international-151680/l-europeanisation-de-la-justice-penale-9782254174041.html

Mot clé : Justice transitionnelle

  • ABDULLAHI Abdurahman, Recovering the Somali State: The Role of Islam, Islamism and Transitional Justice, Adonis & Abbey Publishers, Londres, 3 janvier 2017, 278 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Recovering-Somali-State-Islamism-Transitional/dp/1909112623/ref=sr_1_32?ie=UTF8&qid=1485939054&sr=8-32&keywords=Transitional+justice

  • CORRADETTI Claudio, EISIKOVITS, Theorizing Transitional Justice, Routledge, Oxford, 11 janvier 2017, 276 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Theorizing-Transitional-Justice-Claudio-Corradetti/dp/1138637610/ref=sr_1_33?ie=UTF8&qid=1485939054&sr=8-33&keywords=Transitional+justice

  • DAMSA Liviu, The Transformation of Property Regimes and Transitional Justice in Central Eastern Europe: In Search of a Theory,  Springer, Berlin, 9 janvier 2017, 311 p.

Lien : http://www.springer.com/us/book/9783319485287

  • EVANS Jessica, Restorative and Transitional Justice: Perspectives, Progress and Considerations for the Future, Nova Science Publishers, New York, 1er janvier 2017, 242 p.

Lien : https://www.novapublishers.com/catalog/product_info.php?products_id=60547&osCsid=

  • JEFFERY Renee, Transitional Justice in Practice: Conflict, Justice, and Reconciliation in the Solomon Islands, Palgrave Macmillan, Londres, 7 janvier 2017, 274 p.

Lien : http://www.palgrave.com/us/book/9781137596949

  • POUT Christian-Edmond, Comprendre la justice transitionnelle, Éditions du Cygne, Paris, 2 janvier 2017, 176 p.

Lien : http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-coprendre-justice-transitionnelle.html

  • SRIRAM Chandra Lekha (dir.), Transitional Justice in the Middle East and North Africa, C Hurst & Co Publishers, Londres, 5 janvier 2017, 320 p.

Lien : http://www.hurstpublishers.com/book/transitional-justice-in-the-middle-east-and-north-africa/

 

Mot clé : Procès équitable

  • VRIEND Koen, Avoiding a Full Criminal Trial : Fair Trial Rights, Diversions and Shortcuts in Dutch and International Criminal Proceedings, Springer, Berlin, 17 janvier 2017, 287 p.

Lien : http://www.springer.com/la/book/9789462651524

 

Mots clés : Histoire, Crimes de guerre, procès de Tokyo

  • WILSON Sandra, CRIBB Robert, TREFALT Beatrice, ASZKIELOWICZ, Japanese War Criminals: The Politics of Justice After the Second World War, Colombia University Press, New York, 31 janvier 2017, 440 p.

Lien : https://cup.columbia.edu/book/japanese-war-criminals/9780231179225

 

  • Articles

 

Mots clés : Enfants soldats

 – Blog Droit international, « La réinsertion des enfants soldats au Moyen-Orient », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 29 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

 

Mot clé : Génocide

 

  • Blog Droit international, « Génocide arménien : la Turquie se retire du programme Europe créative de l’UE », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 17 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

 

  • Blog Droit international, « Génocide des Tutsis : l’église présente ses excuses  », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 15 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

 

  • Blog Droit international, « Les Herreros accusent l’Allemagne de génocide », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 13 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

 

Mots clés : Crimes de guerre, TPIY

 Blog Droit international, « L’ancien Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj arrêté en France », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 5 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/recent/2

 

Mots clés : Tribunaux internationaux, impact du droit international

 CARRUBBA Clifford J., GABEL Matthew, « International Courts : A Theorical Assessment », Annual Review of Political Science, 20, 11 janvier 2017.

Lien : http://www.annualreviews.org/doi/abs/10.1146/annurev-polisci-051215-022917

 

Mots clés : Crimes internationaux, Définition, Crime d’agression

 BEDDA Joël, « Le crime d’agression : Une nouvelle pierre apportée à un édifice encore en construction », Chroniques internationales collaboratives, 26 janvier 2017.

Lien : https://chroniquesinternationalescolla.wordpress.com/

 

  • CHRISTENSEN Mikkel Jarle, « Crafting and Promoting International Crimes: A Controversy among Professionals of Core-Crimes and Anti-Corruption », SSRN, 9 janvier 2017.

Lien : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2896188

 

Mots clés : Cour pénale internationale

  • COTTE Bruno, « La Cour pénale internationale. L’expérience d’un magistrat français », La Revue des droits de l’homme [En ligne], 11 | 2017.

Lien : https://revdh.revues.org/2776

 

  • KOUNDY Maman Aminou A., « L’abandon des charges dans l’affaire relative à la situation au Kenya : affaiblissement ou opportunité pour la Cour Pénale Internationale », La Revue des droits de l’homme[En ligne], 11 | 2017.

Lien : https://revdh.revues.org/2783

 

Mots clés : Tribunal spécial pour la Sierra Leone, Exécution des peines, droit à la vie familiale

  • DMAMULIRA MUJUZI Jamil, « War Criminals Transferred to Serve their Sentences in Foreign Countries and their Right to Family Life: A Comment on the Residual Special Court for Sierra Leone’s Decision in Charles Ghankay Taylor’s Motion for Termination of Enforcement of Sentence in the United Kingdom and for Transfer to Rwanda », The Law & Pratice of International Courts and Tribunals, Vol. 15, n° 3, pp. 419-444.

Lien : http://booksandjournals.brillonline.com/content/journals/10.1163/15718034-12341332

 

Mots clés : Droits de l’homme, Comité des droits de l’homme

  • GROSBON Sophie, « Entretien avec Olivier de Frouville, Professeur de droit international public à l’Université Panthéon-Assas, Membre du Comité des droits de l’Homme des Nations Unies », La Revue des droits de l’homme[En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 16 janvier 2017.

Lien : https://revdh.revues.org/2949

 

Mots clés : Statut de Rome, Ratification, Retrait

  • HUIKURI Salla, « Empty promises: Indonesia’s non-ratification of the Rome Statute of the International Criminal Court », The Pacific Review, Vol. 30, n° 1, 2017, pp. 74-92.

Lien : http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/09512748.2016.1145725

  • – KOENDERS Bert, « CPI, pendant ce temps… », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 19 janvier 2017.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

 

Mots clés : Cour pénale internationale, Paix

 KRZAN Bartlomiej, « International Criminal Court Facing the Peace vs. Justice Dilemma », ScienceDirect, 9 janvier 2017.

Lien : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2351667416300336

 

Mots clés : Terrorisme, Crime international

  • [de la] RASILLA del MORAL Ignacio, « An International Terrorism Court in nucein the Age of International Adjudication », SSRN, 27 janvier 2017.

Lien : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2906550

 

Mots clés : Droit international humanitaire

  • IBAÑEZ RIVAS Juana María, « Le droit international humanitaire au sein de la jurisprudence de la Cour interaméricaine des droits de l’Homme  », La Revue des droits de l’homme[En ligne], 11 | 2017.

Lien : https://revdh.revues.org/2799

  • SEATZU Francesco, « Revitalizing the international legal protection of humanitarian aid workers in armed conflict», Revue des droits de l’homme, n° 11, 2017.

Lien : http://revdh.revues.org/2759

 

Mots clés : Tribunal spécial pour le Liban, Responsabilité des personnes morales

  • VENTURA Manuel J., « The Prosecution of Corporations Before a Hybrid International Criminal Tribunal: The New TV and Akhbar Beirut Contempt Jurisdiction Decisions of the Special Tribunal for Lebanon », SSRN, 24 janvier 2017.

Lien : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2904984

 

Mots clés : Responsabilité du supérieur hiérarchique, droits de l’homme

 WALSH Patrick, BERRY Joshua F., « Expanding Command Responsibility Beyond War: The Application of the Doctrine of Command Responsibility to Human Rights Law », SSRN, 18 janvier 2017.

Lien : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2901512$

 

Mots clés : Coopération, justice pénale internationale

 WECKEL Philippe, « L’insuffisante coopération des États à la justice pénale internationale », Sentinelle droit international [En ligne], 8 janvier 2017.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/linsuffisante-coop%C3%A9ration-des-etats-%C3%A0-la-justice-p%C3%A9nale-internationale

 

  • Notes de cours, syllabus, proposition d’ouvrages

 

Mots clés : Droit international pénal

 JON HELLER Kevin, « A Genealogy of International Criminal Law », janvier 2017, 12 p.

Lien : chrome-extension://gbkeegbaiigmenfmjfclcdgdpimamgkj/views/app.html

 

 

  • Thèse

 

Mots clés : Légitimité, Justice pénale internationale, Procès équitable

 BURKE Martin J., «  The Legitimacy of Global Governance : Institutional Power and Human Rights Bias in International Criminal Justice », Thèse CUNY Academic Works, 2 janvier 2017.

Lien : http://academicworks.cuny.edu/gc_etds/1777/?utm_source=academicworks.cuny.edu%2Fgc_etds%2F1777&utm_medium=PDF&utm_campaign=PDFCoverPages

 

Mots clés : Peine, Cour pénale internationale

 FLYNN Colin J., « Sentencing at the International Criminal Court : A Practice in Search of a Rationale », Thèse, Université de Leicester, 3 janvier 2017.

Lien : https://lra.le.ac.uk/handle/2381/39136

 

 

 

Commentaire sur le jugement du 14 juin 2016 du Tribunal de grande instance de Paris

Alain Soral condamné pour apologie de crimes de guerre et contre l’humanité, commentaire sur le jugement du 14 juin 2016 du Tribunal de grande instance de Paris

 

Daniel Kuri,  Maître de Conférences en Droit Privé, O.M.I.J., Université de Limoges,              EA 3177

 

On notera sans réelle  surprise qu’Alain Soral a été condamné le 14 juin 2016 par le Tribunal de grande instance de Paris à six mois de prison avec sursis  « pour apologie de crimes de guerre et contre l’humanité » pour des affirmations visant les époux Klarsfeld[1].

Soral avait en effet posté, en mai 2015, sur sa page Facebook un extrait d’article de presse  sur l’ordre allemand du Mérite dont avaient été décorés les chasseurs de criminels nazis Serge et Beate Klarsfeld.  Au-dessus de l’extrait de cet article, un commentaire attribué à A. Soral énonçait « Voilà ce qui arrive quand on ne finit pas le boulot ! ». Ces  propos avaient suscité immédiatement un grand émoi dans l’opinion publique. Le message avait ensuite été supprimé mais, à la suite de la plainte des époux Klarsfeld, une procédure judiciaire  avait été engagée à l’encontre d’A. Soral.

Ainsi, en condamnant A. Soral,  le Tribunal de Paris considère qu’il y indiscutablement dans ces assertions –  très révélatrices d’une approbation de la politique d’extermination des juifs menée par le Troisième Reich – une apologie de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Nous voudrions faire plusieurs observations sur cette décision.

– On peut tout d’abord remarquer que le jugement du TGI de Paris n’est pas vraiment surprenant. Il s’inscrit dans la continuité d’un autre jugement rendu par le même TGI de Paris le 12 mai 2015[2].

Soral avait, en effet, déjà été condamné par le TGI de Paris le 12 mai 2015 pour injures publiques à caractère racial pour une photo le montrant en train de faire le geste de la « quenelle »[3] devant le Mémorial de l’Holocauste à Berlin.

Certes, la condamnation avait été prononcée pour injures publiques à caractère racial.

Mais, comme nous l’avions relevé[4], on pouvait se demander, au vu des motifs[5] du jugement, si le TGI de Paris, sous couvert d’une condamnation pour « injure à caractère  racial », n’avait pas de fait sanctionné A. Soral pour une apologie implicite  du Troisième Reich et de ses crimes symbolisés ici par le geste de « la quenelle » qui ressemble étrangement à un salut nazi inversé.

Ainsi, après avoir « flirté » avec ce  délit, A. Soral se trouve condamné de ce chef.

Avec cette condamnation, A. Soral rejoint le triste tableau du déshonneur des personnes condamnées pour cette infraction dont on ne souligne pas assez l’insigne, l’extrême gravité.

Il y figure au côté du Norvégien K. Vikernes[6] et de Dieudonné[7]qui furent  également poursuivis et condamnés en application  de cette incrimination.

–  Outre ce premier constat, on  observera également qu’en condamnant A. Soral à six mois de prison avec sursis le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet[8].

Il s’agit néanmoins  d’une sanction « platonique ».  La condamnation assortie d’un sursis est en effet limitée dans ses conséquences juridiques puisqu’il s’agit d’une peine surtout virtuelle[9].

Nous avouons une nouvelle fois notre insatisfaction devant le prononcé d’une peine aussi modeste  eu égard à l’importance des valeurs sociales transgressées.

Pour éviter ceci, il est nécessaire que les juges  renforcent la répression de l’apologie  de crimes  contre l’humanité par le prononcé de peines de prison ferme.

Comme pouvait, de plus,  le souligner récemment un haut magistrat « Un juge n’est pas là   pour faire la morale, pas plus à un homme politique qu’à un autre justiciable. En revanche, dans son, appréciation de la sanction, le juge peut prendre en compte l’exemplarité de la peine »[10].

Le Tribunal aurait, de ce point de vue, pu également se montrer plus sévère à l’encontre d’A. Soral.

Au-delà du cas d’A. Soral, on notera que la fréquentation des prétoires ne réussit guère à ceux qui ont été condamnés pour des faits et actes consistant à créer la polémique autour de l’Holocauste.

Ainsi, la Cour d’appel de Paris a débouté, le 19 janvier 2017, J.-M. Le Pen qui poursuivait en diffamation A. Montebourg pour avoir affirmé que le président d’honneur du FN avait « fait l’éloge de la Gestapo »[11]. La Cour a  ainsi confirmé le jugement de première instance[12], qui avait estimé, chose rarissime, que ceci  était vrai. Autrement dit, la Cour a admis l’application de l’exception de vérité[13].

Par ailleurs, Dieudonné   a été à  nouveau condamné par le Tribunal correctionnel de Paris, le 10 mai 2016, à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, pour des paroles antisémites tenus  dans son « spectacle » La Bête immonde. Le Tribunal l’a déclaré coupable d’injure raciale et provocation à la haine. Dans ce pseudo-spectacle, l’ancien humoriste, déguisé en détenu de Guantanamo,  discourait sur le rôle qu’il attribue aux juifs dans la traite négrière  et ironisait sur la Shoah[14]. Par ailleurs, le même Dieudonné vient d’être condamné par la Cour d’appel de Liège (Belgique), le  20 janvier 2017, à deux mois de prison ferme et 9.000 euros d’amende  pour incitation à la haine, tenue de propos antisémites et discriminatoires, diffusion d’idées à caractère raciste, « négationniste » et « révisionniste »[15]. Cette condamnation – qui confirme la décision de première instance des juges belges – intervient  à la suite d’un « spectacle » organisé par Dieudonné, en mars 2012, dans la région de Liège.

Enfin, le  TGI de paris, le 25 janvier 2017, vient de condamner le sinistre Henry de Lesquen à 16.000 euros d’amende pour « provocation à la haine et contestation de crime contre l’humanité »[16].  Ce dernier,  candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle et  par ailleurs président controversé de Radio Courtoisie, avait en effet écrit dans deux tweets, fin avril 2016, « Je suis émerveillé de la longévité des‘‘ rescapés de la Shoah’’, morts à plus de 90 ans. Ont- ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? » et  avait raillé la « plantureuse Simone Veil qui va bien à 88 ans »[17]. Lors de l’audience de plaidoirie du 9 décembre 2016 le patron de Radio Courtoisie avait estimé   qu’il s’était simplement « interrogé sur certains témoignages » et qu’il ne remettait pas en cause l’existence des camps de concentration.  À la présidente du Tribunal  qui lui avait ensuite demandé « Pourquoi alors avoir utilisé des guillemets pour parler des ‘‘rescapés de la Shoah’’ ? N’est-ce pas une manière de mettre en doute ces événements ? »,  H. de Lesquen avait répondu « Si j’avais eu plus de 140 signes à ma disposition, je serais rentré dans les détails […] »[18]. On ne peut qu’approuver les juges parisiens d’avoir vu dans  ces  affirmations  plus qu’ambigües sur la réalité de l’Holocauste – et des explications  aussi confuses – une contestation de crime contre l’humanité, d’autant plus que ces propos  émanaient  d’une personne défendant le négationnisme[19].

 

Nous aurons donc certainement l’occasion de revenir sur ces questions qui, malgré l’écoulement du temps, restent d’une étonnante actualité ; certains profitant manifestement du temps qui passe pour réécrire l’Histoire[20].

[1] Dépêche AFP, 15 juin 2016.

[2] Voir à ce propos notre commentaire, « Quand la répression pour injures à caractère racial vient compléter la répression de l’apologie  de crimes contre l’humanité – Le cas Soral », site http://jupit.hypotheses.org/ (Gestion juridique-Publications), article mis en ligne en juin 2015.

[3] Le geste de la « quenelle » a été  popularisé par Dieudonné comme un signe anti système semblable à un bras d’honneur. Le geste lui-même (bras gauche tendu vers le bas et main droite posée sur l’épaule gauche), ressemble à un salut nazi inversé. On rappellera à propos de ce salut  très controversé que le TGI de Paris, le 12 février 2014, avait déjà ordonné à Dieudonné de retirer deux passages de la vidéo « 2014 sera l’année de la quenelle » diffusée sur le site You Tube. Le Tribunal  avait alors estimé que le premier passage constituait  une contestation de crime contre l’humanité et le second une provocation à la haine raciale.

Par ailleurs, le TGI de Paris, le 13 mai 2016, a débouté Dieudonné de son action en diffamation contre A. Jacubowicz, président de la Licra, qui avait qualifié le geste de la quenelle de  « salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah », dépêche AFP, 13 mai 2016. Dieudonné vient de se désister de l’appel qu’il avait formé contre ce jugement, dépêche AFP, 19 janvier 2017. Le désistement de Dieudonné rend ainsi définitif le jugement rendu en première instance.

[4] Art. cit., (n. 2).

[5] Ainsi, selon le Tribunal, la photographie en cause « ne peut être perçue que comme une injure visant la communauté juive dans un de ses lieux les plus symboliques et les plus sacrés ».

[6] TGI de Paris, 8 juillet 2014, dépêche AFP, 8 juillet 2014, Le Populaire du Centre, 9 juillet 2014, p. 4.  Selon le Tribunal, les écrits de K. Vikernes traduisent « l’expression d’une idéologie radicalement contraire aux valeurs universelles des droits de l’Homme et de la civilisation ». K. Vikernes a été également condamné par la même juridiction à verser un euro de dommages et intérêts à deux associations antiracistes, la LICRA  et SOS Racisme, ainsi que 1500 euros à chacune des associations au titre des frais irrépétibles. Pour la présentation et la genèse de cette affaire, voir notre article, « L’apologie de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité, un délit à la mode ? », site http://jupit.hypotheses.org/ (Gestion juridique-Publications).

[7] Contrairement à ses dires habituels négationnistes (voir sur ces affaires, « Les séquelles de la Deuxième Guerre mondiale dans les balances de la Justice », I, A, site http://fondation.unilim.fr/chaire-gcac/ ), Dieudonné  a paradoxalement reconnu l’existence des chambres à gaz à l’occasion de ses propos contre le journaliste P. Cohen. Dieudonné avait en effet déclaré lors de son pseudo-spectacle « Le Mur », en novembre 2013 : « Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz…Dommage ». Le TGI de Paris, le 19 mars 2015, avait condamné avec une grande fermeté ces propos inqualifiables pour « incitation et provocation à la haine raciale » mais comme nous l’avons déjà souligné, sous ce motif, le Tribunal avait de fait sanctionné Dieudonné pour une apologie implicite de crimes contre l’humanité. Ces mêmes paroles avaient d’ailleurs déclenché le processus d’interdiction du spectacle « Le Mur ». Voir sur ces questions notre article « La question de l’apologie  de crimes contre l’humanité  (suite de la suite…) – Le cas Dieudonné », site http://fondation.unilim.fr/chaire-gcac/. S’agissant des modalités pratiques de l’interdiction du spectacle « Le Mur », le CE a validé la circulaire du ministre de l’intérieur du 6 janvier 2014 portant sur « la lutte contre le racisme et l’antisémitisme – manifestations et réunions publiques – spectacles  de M. M’Bala M’Bala » : CE, 9 novembre  2015, note X. Bioy, « Affaire Dieudonné : l’unisson franco-européen », AJDA, 2015, n° 44, p. 2512.

Malgré tout, signe de l’extrême confusion intellectuelle de Dieudonné sur le Troisième Reich, sa politique d’extermination des Juifs d’Europe et plus spécialement la question des chambres à gaz, celui-ci a été récemment condamné pour  apologie  et contestation de crimes contre l’humanité ! Ainsi, le TGI de Paris le 4 mars 2015 a interdit l’exploitation commerciale du DVD du spectacle le « Mur » pour, notamment, ces motifs, cf. notre article précité.

[8] Dépêche AFP, 15 juin 2016.

[9] En effet, le sursis ne peut être révoqué, dans le délai d’épreuve de 5 ans (article 132-35 du Code pénal),   que par une peine de prison ferme (article 132-35 précité). Or, les peines sans sursis sont rarement prononcées en la matière. A contrario, si une nouvelle condamnation comporte le bénéfice du sursis, elle n’entraîne  pas la révocation  du sursis (voire des sursis). Il peut alors se produire ce que l’on appelle « l’empilement des sursis ». La menace pénale perd alors beaucoup de sa force dissuasive.

[10] X. Ronsin, président de la Cour d’appel de Rennes, propos recueillis par  J.-B. Jacquin, Le Monde, 4 août 2016, p. 10.

[11] Dépêche AFP, 19 janvier 2017.

[12] TGI de Paris, 12 avril 2016, dépêche AFP, 12 avril 2016.

[13] E. Dreyer (Panorama, « Droit de la presse, janvier 2015 – décembre 2015 », D. 2016, n° 5, p. 283) a récemment souligné que « ce fait justificatif reste d’application exceptionnelle. […], et que la jurisprudence se montre exigeante ». A cet égard, il signale un arrêt récent de la  chambre criminelle (Cass. crim., 3 mars 2015, n° 13-88.063) rappelant, au visa de l’article 35 de la loi du 29 juillet 1881 que pour produire un effet absolutoire « la preuve de la vérité diffamatoires doit être parfaite, complète et corrélative aux imputations diffamatoires dans toute leur matérialité et leur portée ». En l’espèce, la cour casse  d’ailleurs un arrêt de la CA de Lyon (9 octobre 2013) en estimant que ces conditions rigoureuses de l’exceptio veritatis n’étaient pas remplies. Ainsi, en l’état actuel de la jurisprudence, la question de l’admission de l’exception de vérité demeure controversée.

Cependant, compte tenu de l’état actuel de la jurisprudence de la Cour de cassation, J.-M. Le Pen fera sans doute un pourvoi en cassation contre  cet  arrêt. Nous aurons donc l’occasion de revenir sur cette affaire.

[14] Dépêche AFP, 10 mai 2016 repris par Le Monde, 12 mai 2016, p. 10.

[15] Dépêche AFP, 20 janvier 2017.

[16] Dépêche AFP, 25 janvier 2017  Le MRAP avait d’ailleurs porté plainte contre H. de Lesquen.

[17] Ibid.

[18]http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/12/07/01016-20161207ARTFIG00016-le-patron-de-radio-courtoisie-juge-pour-injure-raciale-et-contestation-de-crime-contre-l-humanite.php

[19]Pour une présentation d’H. de Lesquen, voir O. Faye et A. Piquard,  Le Monde, 3 juillet 2016, p. 8.  Le « programme » de ce candidat est ouvertement raciste  et révisionniste : défense d’un « racisme républicain », lutte contre la « musique nègre », ou contre la « religion de la Choah » [sic], etc. L’homme s’est aussi affiché au banquet du journal antisémite Rivarol, le 9 mai 2016, durant lequel il a chaudement applaudi le négationniste R. Faurisson parlant d’Auschwitz comme d’un « camp des familles ».

[20] Mes remerciements à A. Kuri pour son attentive relecture.

Concours Jean-Pictet : Sortir le droit des livres

« Concours Jean-Pictet : Sortir le droit des livres »
Mercredi 22 février 2017 de 20h à 22h
L’Entrepôt, Paris 7 rue Francis de Pressensé (75014)

Le Concours Jean-Pictet est une compétition de Droit International Humanitaire (DIH) réunissant des dizaines d’étudiants issus d’une trentaine de pays. Une semaine durant, ils sont immergés dans un conflit fictif, travaillent sur des cas pratiques, enchaînent simulations et jeux de rôle. Objectif : confronter le Droit international humanitaire appris sur les bancs de l’université à la réalité de sa mise œuvre.

« Sortir le droit des livres » tel est le but du Concours Pictet qui depuis 28 ans a marqué deux générations de professionnels du Droit international humanitaire.

Au programme

20.00 : Accueil du public par Régis Savioz, le Chef de la délégation régionale du CICR en France
20.10 : Présentation du documentaire « Sortir le droit des livres »
20.15 : Projection
20.45 : Discussion autour de la nécessité de maintenir l’effort pour promouvoir le Droit International Humanitaire et de « le faire sortir des livres », avec la participation d’anciens « pictéistes » et de représentants du monde académique, militaire et humanitaire
21.30 : Verre de l’Amitié

Les places dans le cinéma sont limitées.

Merci donc de bien vouloir RSPV à cette adresse (ejeannenot@icrc.org) avant le 15 février 2017.

Synopsis

C’était il y a un an. 144 étudiants venus de 31 pays endossaient l’uniforme de combattant, la robe de magistrat ou encore la chasuble d’humanitaire… 144 étudiants immergés une semaine durant dans le terrible conflit fictif du Suleavan. Il s’agissait en fait de la 28ème édition du Concours en Droit international humanitaire Jean Pictet organisé en 2016, en France à Évian les Bains. Objectif de ces jeux de rôle et de ces études de cas : « Faire sortir le Droit des livres »…

De cette expérience, est né ce film documentaire.

26 minutes de bonne humeur, d’engagement, de suspens avec l’ambition de donner envie au spectateur de lui aussi « faire sortir le droit des livres ».

 

COMPRENDRE ET JUGER LE GÉNOCIDE RWANDAIS ?

Dans le cadre du Cours de Master 1 de Protection internationale des droits de l’homme et du DU Organisations et juridictions internationales,
Marina EUDES vous invite à la conférence :
COMPRENDRE ET JUGER
LE GENOCIDE RWANDAIS ?
Le témoignage du romancier
Gaël FAYE, Petit pays, Grasset, 2016, Prix Goncourt des lycéens.
Lecture proposée par Florence BELLIVIER,
Professeur à l’Université Paris Nanterre
Le témoignage d’étudiants en droit
Suivi du procès en appel de Pascal SIMBIKANGWA par
la Clinique juridique du DU OJPI,
sous la supervision de Rachel LUCAS, Doctorante du Cedin.
Le rôle des associations et parties civiles
Par Maitre Safya AKORRI, avocat au Barreau de Paris.
Justice pénale post-génocide : analyse de l’expérience des accusés
Par Damien SCALIA, Professeur à l’Université libre de Bruxelles.
Lundi 30 janvier 2017
18h30-20h30
Amphithéâtre C du bâtiment de droit et science politique (F)
Université de Paris Nanterre.

Deuxièmes journées de la Justice pénale internationale

Deuxièmes journées de la
Justice pénale internationale
Après le succès de la première édition de ces Journées (février
2016, actes in Justice pénale internationale, CNRS, Biblis,
432 p.), le Centre Thucydide et le Centre de recherche
sur les Droits de l’homme et le droit humanitaire
(CRDH) de l’université Paris II Panthéon-Assas proposent
une nouvelle rencontre autour des évolutions récentes de la
justice pénale internationale. Il s’agira cette année, au titre
des questions choisies, de revenir sur la procédure applicable
devant les juridictions pénales internationales et de réfléchir
à la place des acteurs majeurs du procès (accusés, victimes,
défense, populations concernées, etc.). L’actualité des tribunaux
ad hoc ou de la Cour pénale internationale sera également
et plus spécialement discutée. On pense notamment
à cette « année des premières » pour la CPI avec l’ouverture
d’une enquête hors d’Afrique, la condamnation d’un accusé
sur le fondement de la responsabilité du supérieur hiérarchique,
un procès de la destruction de bien culturels, et, bien
évidemment, les premiers retraits du Statut de Rome.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE
Secrétariat général du centre Thucydide
Charles-Emmanuel Detry | inscriptionsjpi@gmail.com

Pour en savoir plus

Web-observatoire JPIT, n° 6, Décembre 2016

Ouvrages

Mots clés : Réparation, Enfants, Conflits armés

CAPONE Francesca, Reparations for Child Victims of Armed Conflict : State of the Field and Current Challenges, Intersentia, Cambridge, 23 décembre 2016, 230 p.

Lien : http://intersentia.com/en/shop/academisch/reparations-for-child-victims-of-armed-conflict.html

Mot clé : Cour africaine

WERLE Gerhard (dir.), The African Criminal Court : A Commentary on the Malabo Protocol, T.M.C. Asser Press, La Haye, 29 décembre 2016, 347 p.

Lien : http://www.springer.com/la/book/9789462651494

Mots clés : Justice transitionnelle, Cambodge

WHITE Cheryl, Bridging Divides in Transitional Justice : The Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia, Intersentia, Cambridge, 23 décembre 2016, 250 p.

Lien : http://intersentia.be/nl/bridging-divides-in-transitional-justice.html

Mots clés : Justice pénale internationale, procès équitable, égalité des armes

 NICOLAS-GRÉCIANO Marie, L’égalité des armes devant les juridictions pénales internationales, Institut Universitaire Varenne, décembre 2016, 624 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/l-egalite-des-armes-devant-lesjuridictions-penales-internationales-9782370321015.html

Mots clés : Peine, Justice pénale internationale

HENHAM Ralph, Punishment and Process in International Criminal Trials, Routledge, Oxford, 13 décembre 2016, 264 p.

Lien : http://library.lincoln.ac.uk/items/94149?query=Trials%2C&resultsUri=items%3Fquery%3DTrials%252C%26facet%255B0%255D%3Dformat%253A%2522book%2522&facet%5B0%5D=format%3A%22book%22

Articles

Mots clés : Cour pénale internationale, Statut de Rome, retrait des États

Marie-Clotilde Runavot, « Le retrait de la Fédération de Russie de sa signature du traité de Rome ou l’art de pervertir le droit des traités », La Revue des droits de l’homme[En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 08 décembre 2016.

Lien : http://revdh.revues.org/2740

Mots clés : Crimes internationaux, Ecocide

Sandrine Maljean-Dubois, « L’écocide et le droit international, de la guerre du Vietnam à la mise en péril des frontières planétaires. Réflexions à partir de la contribution de Richard Falk : ‘Environmental Warfare and Ecocide. Facts, Appraisal and Proposals’ (RBDI, 1973-1) », HAL, 2 décembre 2016, 7 p.

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-01407456/document

 Mots clés : Assemblée des États Parties, Lutte contre l’impunité, droits des accusés

 Justine Levasseur, « Quelle place est octroyée à la protection des droits des accusés durant la 15e Assemblée des États Parties à la Cour pénale internationale ? », Clinique de droit international pénal et humanitaire, Blogue de l’Université de Laval, [En ligne], 12 décembre 2016.

Lien : https://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/quelle-place-est-octroyee-la-protection-des-droits-des-accuses-durant-la-15e-assemblee-des

Mots clés : Justice pénale internationale, Victimes

 Rouguiatou Baldé, « Justice pour les victimes de crimes internationaux : difficile d’identifier les victimes ? », Clinique de droit international pénal et humanitaire, Blogue de l’Université de Laval, [En ligne], 7 décembre 2016.

Lien : https://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/justice-pour-les-victimes-de-crimes-internationaux-difficile-didentifier-les-victimes

Mots clés : Crimes sexuels, Soudan du Sud

Blog Droit International, « L’ONU dénonce les crimes au Soudan du Sud », Droit international. Le Blog d’information sur le droit international, [En ligne], 14 décembre 2016.

Lien : http://droitinternational.ek.la/

Mots clés : Justice transitionnelle, Cour pénale internationale

Payam Akhavan, « Complementarity Conundrums: The ICC Clock in Transitional Times », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1043-1059.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1043.full.pdf+html

Oliver Diggelmann, « International Criminal Tribunals and Reconciliation: Reflections on the Role of Remorse and Apology », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1073-1097.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1073.full.pdf+html

Mots clés : Principe de complémentarité, Cour pénale internationale

Miles Jackson, « Regional Complementarity: The Rome Statute and Public International Law », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1061-1072

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1061.full.pdf+html

Mots clés : Tribunaux ad hoc, Plaidoyer de culpabilité

Kyle McCleery, « Guilty Pleas and Plea Bargaining at the Ad Hoc Tribunals: Lessons from Civil Law Systems », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1099-1120.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1099.full.pdf+html

Mots clés : Tribunaux pénaux internationaux, motion ‘no case to answer’

 Ady Niv, « The Schizophrenia of the ‘No Case to Answer’ Test in International Criminal Tribunals », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1121-1138.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1121.full.pdf+html

Mots clés : Crimes de guerre, attaques contre le patrimoine culturel

Serge Brammertz, Kevin C. Hughes, Alison Kipp,  William B. Tomljanovich « Attacks against Cultural Heritage as a Weapon of War: Prosecutions at the ICTY », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1143-1174.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1143.full.pdf+html

Paige Casaly, « Al Mahdi before the ICC: Cultural Property and World Heritage in International Criminal Law », JICJ, Vol. 14, n° 5,14 décembre 2016, pp. 1199-1220.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1199.full.pdf+html

Mark V. Vlasic, Helga Turku, « ‘Blood Antiquities’: Protecting Cultural Heritage beyond Criminalization », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1175-1197.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1175.full.pdf+html

Philippa Webb « Foreword », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1139-1141.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1139.full.pdf+html

Mots clés : Poursuites nationales de crimes internationaux

 Kai Ambos, « The German RwabukombeCase: The Federal Court’s Interpretation of Co-perpetration and the Genocidal Intent to Destroy », JICJ, Vol. 14, n° 5,14 décembre 2016, pp. 1221-1234.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1221.full.pdf+html

Matthias Vanhullebusch, Nadarajah Pushparaja, « The Politics of Prosecution of International Crimes in Sri Lanka », JICJ, Vol. 14, n° 5, 14 décembre 2016, pp. 1235-1260.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1235.full.pdf+html

Mots clés : Tribunaux pénaux internationaux, définition du crime de génocide

Katerina I. Kappos, Patrick W. Hayden, « Current Developments at the Ad Hoc International Criminal Tribunals », JICJ, Vol. 14, n° 5,14 décembre 2016, pp. 1261-1295.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/5/1261.full.pdf+html

Mots clés : Droit international, Amicus curiae

 Avidan Kent, Jamie Trinidad, « International Law Scholars as Amici Curiae : An Emerging Dialogue (of the Deaf) ? », Leiden JIL, Vol. 29, n° 4, décembre 2016, pp. 1081-1101.

Lien : https://www.cambridge.org/core/journals/leiden-journal-of-international-law/issue/9E1F35CAD587C8C8AF4F99BF571CC8E1

Mot clé : Image de la Cour pénale internationale

Wouter G. Werner, « Justice on Screen – A Study of Four Documentary Films on the International Criminal Court », Leiden JIL, Vol. 29, n° 4, décembre 2016, pp. 1043-1060

Lien : https://www.cambridge.org/core/journals/leiden-journal-of-international-law/issue/9E1F35CAD587C8C8AF4F99BF571CC8E1

  • Thèse/mémoire
Mot clé : Responsabilité internationale des États

Thierno Abdoulaye Diallo, Regard sur l’Etat justiciable en droit international, Thèse en Droit, Université de Limoges, 16 décembre 2016, 666 p.

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01417856

 Mots clés : Cour pénale internationale, Conflits armés

Julia Reilly, Can International Criminal Law Dter Rebel Groups ? : The Case of Uganda, the Lord’s Resistance Army and the International Criminal Court, décembre 2016, Thèse, Université du Nebraska, 54 p.

Lien : http://digitalcommons.unl.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1040&context=poliscitheses

Web-observatoire JPIT, n° 5, novembre 2016

Ouvrages

Mots clés : Cour pénale internationale, Justice pénale internationale

BELLILLI Roberto, International Criminal Justice : Law and Practice from the Rome Statute to its Review, Routledge, Oxford, 16 novembre 2016.

Lien : https://www.amazon.fr/International-Criminal-Justice-Practice-Statute/dp/1138277053

CARTER Linda, ELLIS Mark, JALLOH Charles, The International Criminal Court in an Effective Global Justice System, Edward Elgar Publishing, Cheltenham 30 novembre 2016, 384 p.

Lien : http://www.e-elgar.com/shop/the-international-criminal-court-in-an-effective-global-justice-system

FERNANDEZ Julian (dir.), Justice pénale internationale, Biblis – CNRS Editions, Paris, 10 novembre 2016, 432 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/justice-penale-internationale-9782271093493.html

Mot clé : Génocide

BEHRENS Paul, HENHAM Ralph, The Criminal Law of Genocide : International, Comparative and Contextual Aspects, Routledge, Oxford, 12 novembre 2016, 300 p.

Lien : https://www.amazon.com/Criminal-Law-Genocide-International-Comparative/dp/1138257230

Mots clés : Justice transitionnelle, Rwanda, Gacaca
  • INGELAERE Bert, Inside Rwanda’s Gacaca Courts : Seeking Justice After Genocide, University of Winsconsin Press, Madison, 30 novembre 2016, 272 p.

Lien : https://uwpress.wisc.edu/books/5498.htm

SIMIC Olivera, An Introduction to Transitional Justice, Routledge, Oxford, 23 novembre 2016, 18 p.

Lien : https://www.amazon.co.uk/Introduction-Transitional-Justice-Olivera-Simic/dp/1138943223

 Articles

Mots clés : Justice transitionnelle, Post-conflits

Cosima Flateau (dir.), Les sorties de guerre. Reconstructions nationales et recompositions territoriales, Cahiers Sirice, n°17, novembre 2016, 82 p.

Lien : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-sirice-2016-3.htm

Dany Rondeau, « Justice centrée sur la faute ou justice centrée sur les victimes ? Le dilemme des commissions de vérité et de réconciliation », Éthique publique[En ligne], vol. 18, n° 1 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2016.

Lien : https://ethiquepublique.revues.org/2572

Mot clé : Cour pénale internationale

Marie Nicolas, « Le verdict de Tombouctou : Le prix des remords », La Revue des droits de l’homme[En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 21 novembre 2016.

Lien : http://revdh.revues.org/2661

Raphaëlle Nollez-Goldbach, « Ouverture d’une enquête à l’initiative du Procureur sur la situation en Géorgie », La Revue des droits de l’homme[En línea], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 17 novembre 2016.

Lien : https://revdh.revues.org/2551

Mots clés : Statut de Rome, retrait des États

Pamela Capizzi, « Le retrait du Burundi du Statut de la Cour pénale internationale : quelles conséquences ? », La Revue des droits de l’homme[En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 27 novembre 2016.

Lien : http://revdh.revues.org/2738

Philippe Weckel, « Retrait russe de la signature du Traité de Rome ou l’organisation de l’impunité », Sentinelle droit international [En ligne], 19 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/retrait-russe-de-la-signature-du-trait%C3%A9-de-rome-ou-lorganisation-de-limpunit%C3%A9

Philippe Weckel, « Réunion des États parties : l’Afrique contre la CPI, vraiment ? », Sentinelle droit international [En ligne], 19 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/r%C3%A9union-des-etats-parties-lafrique-contre-la-cpi-vraiment

Mots clés : Crimes de guerre, Ouganda

Anna Macdonald, Holly Porter, « The trial of Thomas Kwoyelo: opportunity or spectre? », Africa : The Journal of the International African Institute, Vol. 86, n° 4, novembre 2016, pp. 698-722.

Lien : https://muse.jhu.edu/article/635229/summary

Mots clés : Crimes de guerre, Soudan du Sud

 Yann Marius Soma, « Soudan du Sud : un rapport d’enquête met en cause l’efficacité de la MINUSS lors des violences des 8-11 juillet », Sentinelle droit international [En ligne], 5 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/soudan-du-sud-un-rapport-d%E2%80%99enqu%C3%AAte-met-en-cause-l%E2%80%99efficacit%C3%A9-de-la-minuss-lors-des-violences

 Mots clés : Conflits armés, eau

 Brusil Metou, « Le conseil de sécurité se saisit de la problématique de l’eau. Réflexion du conseil de sécurité sur les moyens de faire de l’eau un domaine de coopération internationale plutôt qu’un ‘vecteur de conflits’ », Sentinelle droit international [En ligne], 27 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/le-conseil-de-s%C3%A9curit%C3%A9-se-saisit-de-la-probl%C3%A9matique-de-l%E2%80%99eau

 Mots clés : Crimes de guerre, destruction du patrimoine culturel

 J. Sardachti, « Présentation à l’Assemblée Générale des Nations Unies d’un rapport sur la destruction intentionnelle du patrimoine culturel », Sentinelle droit international [En ligne], 18 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/pr%C3%A9sentation-%C3%A0-lassembl%C3%A9e-g%C3%A9n%C3%A9rale-des-nations-unies-dun-rapport-sur-la-destruction

Mots clés : Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux, Immunité des juges

Philippe Weckel, « Affaire Aydin Sefa Akay : La détention d’un juge international et la question de l’immunité », Sentinelle droit international [En ligne], 13 novembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/affaire-aydin-sefa-akay-la-d%C3%A9tention-dun-juge-international-et-la-question-de-limmunit%C3%A9

 

Web-observatoire JPIT, n° 4, octobre 2016

  • Notes de cours et syllabus

    Mot clé : Justice pénale internationale

Christophe Deprez, Droit international pénal approfondi, Université de Lille 2, octobre 2016, 237 p.

Lien : http://fr.bruylant.larciergroup.com/titres/134487/l-applicabilite-des-droits-humains-a-l-action-de-la-cour-penale-internationale.html

 Ouvrages

Mots clés : Victimes, Justice pénale internationale

CRAWFORD Adam, GOODEY Jo, Integrating a Victim Perspective within Criminal Justice : International Debates, Routledge, Oxford, 31 octobre 2016, 335 p.

Lien : https://www.amazon.fr/Integrating-Victim-Perspective-Criminal-Justice/dp/1138273147

 Articles

Mots clés : Justice pénale internationale, Afrique

Anne-Charlotte Martineau, « La justice pénale internationale, l’Afrique et le refoulé colonial », Champ pénal/Penal field[En ligne], Vol. XIII | 2016, mis en ligne le 18 octobre 2016.

Lien : https://champpenal.revues.org/9300?lang=fr

Mots clés : Génocide, Allemagne

Natascha Kersting, « La poursuite pénale du génocide rwandais devant les juridictions allemandes : L’intention de détruire dans l’affaire ‘Onesphore Rwabukombe’ », Revue des droits de l’homme [En ligne], Actualités Droits-Libertés, mis en ligne le 11 octobre 2016.

Lien : https://revdh.revues.org/2539

Mots clés : Crimes de guerre, violences sexuelles, tribunaux ad hoc

 Laureen Bokanda-Masson, « La profonde modification du paysage des poursuites des violences sexuelles en période de conflit armé par le travail des tribunaux ad hoc », Chroniques internationales collaboratives, 25 octobre 2016.

Lien : https://chroniquesinternationalescolla.wordpress.com/2016/10/25/la-profonde-modification-du-paysage-des-poursuites-des-violences-sexuelles-en-periode-de-conflit-arme-par-le-travail-des-tribunaux-ad-hoc/

Mots clés : Cour pénale internationale, Statut de Rome, Retrait

Gabin Eyenga, « CPI : le retrait de la République du Burundi du Statut de Rome », Sentinelle droit international [En ligne], 21 octobre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/cpi-le-retrait-de-la-r%C3%A9publique-du-burundi-du-statut-de-rome

Mots clés : Nuremberg, crime contre l’humanité

 J. Sardachti, « Commémoration des 70 ans du Tribunal de Nuremberg », Sentinelle droit international [En ligne], 21 octobre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/comm%C3%A9moration-des-70-ans-du-tribunal-de-nuremberg

Mots clés : Cour pénale international, Jugement Bemba, Viol (crime international)

Vivien Vianney Tsogli, « Le procès Bemba devant la CPI : des avancées aux défis », Clinique de droit international pénal et humanitaire, Blogue de l’Université de Laval, [En ligne], 31 octobre 2016.

Lien : https://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/le-proces-bemba-devant-la-cpi-des-avancees-aux-defis

Mots clés : Tribunal spécial pour le Liban, Décès d’un accusé

 Pascale Langlais, « L’accusé est mort, vive l’accusé : perspective juridique sur la mort de l’accusé le plus célèbre du Tribunal spécial pour le Liban », Blogue de l’Université de Laval, [En ligne], 20 octobre 2016.

Lien : https://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/laccuse-est-mort-vive-laccuse-perspective-juridique-sur-la-mort-de-laccuse-le-plus-celebre-du

Web-observatoire JPIT, n° 3, septembre 2016

  • Ouvrages

Mot clé : Cour pénale internationale

SHALLUF Hadi, L’internationalisation de la répression pénale internationale entre perspectives et critiques, Editions du Panthéon, Paris, 2 septembre 2016, 240 p.

Lien : http://www.editions-pantheon.fr/catalogue/linternationalisation-de-la-repression-penale-internationale-entre-perspectives-et-critiques/

Mots clés : Procès équitable, droits de la défense

NCHE Bongam, International Criminal Pre-Trial Justice : The Challenges to Fair Trial : Assessing the Guarantees Provided by the Right to Fair Trial in PreTrial Proceedings at the International Criminal Court, LAP Publishing, Sarrebruck, 23 septembre 2016, 160 p.

Lien : https://www.lap-publishing.com/catalog/details//store/gb/book/978-3-659-94368-3/international-criminal-pre-trial-justice:the-challenges-to-fair-trial

ROUX François, Justice internationale, la parole est à la défense, Indigène Editions, Montpellier, 15 septembre 2016, 144 p.

Lien : http://www.lgdj.fr/justice-internationale-9791090354845.html

 Mots clés : Histoire, Justice pénale internationale

 LEWIS Mark, The Birth of the New Justice : The Internationalization of Crime and Punishment 1919-1950, Oxford University Press, Oxford, septembre 2016, 360 p.

Lien : http://www.oupcanada.com/catalog/9780198783251.html

Mots clés : Justice transitionnelle, justice restaurative

 FOLEY Tony, Developing Restorative Justice Jurisprudence : Rethinking Responses to Criminal Wrongdoing, Routledge, Oxford, 9 septembre 2016, 262 p.

Lien : https://www.routledge.com/Developing-Restorative-Justice-Jurisprudence-Rethinking-Responses-to-Criminal/Foley/p/book/9781409465331

ROBIN-AZEVEDO Valérie, Restoring the dignity of the war’s disappeared? Exhumations of mass graves, restorative justice and compassion policies in Peru, Human Remains and Violence : An Interdisciplinary Journal, Vol. 2, n°2, 1er septembre 2016, pp. 39-55.

Lien : http://www.ingentaconnect.com/contentone/manup/hrv/2016/00000002/00000002/art00004

Mots clés : Justice transitionnelle, TPIY

ZARKOV Dubravka (dir.), Narratives of Justice In and Out of the Courtroom : Former Yugoslavia and Beyond, Springer, Berlin, 3 septembre 2016, 205 p.

Lien : http://www.springer.com/la/book/9783319040561

 

  • Articles

Mot clé : Justice transitionnelle

Anne Bazin, « Les acteurs publics de la réconciliation en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale », Les Cahiers Sirice, 1/2016 (N° 15), pp. 41-51.

Lien : http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-sirice-2016-1-page-41.html

Corine Defrance, « La ‘réconciliation’ après les conflits : un  » savoir-faire  » européen ? Éléments d’introduction », Les Cahiers Sirice, 1/2016 (N° 15), pp. 5-14.

Lien : http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-sirice-2016-1-page-5.html

Isabelle Delpla, « Pythie ou témoin ? Arendt, une vision datée de la justice internationale », in Hannah Arendt Politique, Cités n° 67, PUF, Paris, 12 septembre 2016, pp. 105-116.

Lien : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=CITE_067_0105#page_header

Elise Féron, « L’horizon fuyant de la réconciliation. L’Irlande du Nord entre rapprochement et cristallisation des oppositions », Les Cahiers Sirice, 1/2016 (N° 15), pp. 67-82.

Lien : http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-sirice-2016-1-page-67.htm

Guillaume Lasconjarias, « Colombie : la longue marche vers la paix ? », Politique étrangère, 2016/3 (autonome), pp. 37-48.

Lien : http://www.cairn.info/revue-politique-etrangere-2016-3-page-37.html

Nicolas Moll, «  » La réconciliation ne peut pas être imposée de l’extérieur « . La difficile interaction entre l’international et le local dans le champ de la réconciliation en ex-Yougoslavie », Les Cahiers Sirice, 1/2016 (N° 15), pp. 83-98.

Lien : http://www.cairn.info/revue-les-cahiers-sirice-2016-1-page-83.html

Emmanuel Okamba, « Couverture du risque pays par l’aide publique au développement dans les pays francophone d’Afrique », HAL, 22 septembre 2016, 15 p.

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01272819/document

Pascal Texier, « Entre oubli et mémoire : le silence de négociation », HAL, 16 septembre 2016, 20 p.

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01367621/document

Mots clés : Nuremberg, Justice pénale internationale

Guillaume Mouralis, « Le procès de Nuremberg : retour sur soixante-dix ans de recherche », Critique internationale, 4/2016 (N° 73), pp. 159-175.

Lien : http://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2016-4-page-159.htm

 Mots clés : Cour pénale internationale, Lubanga, Processus juridictionnel

 Fabien Tarissan, Raphaëlle Nollez-Goldbach, « Analysing the first case of the International Criminal Court from a network-science perspective », Journal of Complex Networks, Oxford, 16 septembre 2016, 18 p.

Lien : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01367185v2/document

Mots clés : Cour pénale internationale, hiérarchisation des poursuites

 Yda Alexis Nagalo, « CPI : Les priorités du Procureur et les préoccupations environnementales », Sentinelle droit international [En ligne], 24 septembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/cpi-les-priorit%C3%A9s-du-procureur-et-les-pr%C3%A9occupations-environnementales

Mots clés : Rapport d’enquête, Burundi, crimes contre l’humanité

 E. Moubitang, « Burundi : Le Rapport accablant de la Mission d’Enquête Indépendante des Nations Unies », Sentinelle droit international [En ligne], 23 septembre 2016.

Lien : http://www.sentinelle-droit-international.fr/?q=content/burundi-le-rapport-accablant-de-la-mission-d%E2%80%99enqu%C3%AAte-ind%C3%A9pendante-des-nations-unies

Mots clés : Cour pénale internationale, Al Mahdi, Occupation

 Julia Grignon, « Un effet secondaire de la décision Al-Mahdi de la Cour pénale internationale : une mauvaise utilisation de la notion d’occupation en droit international humanitaire », Clinique de droit international pénal et humanitaire, Blogue de l’Université de Laval, [En ligne], 29 septembre 2016.

Lien : https://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/un-effet-secondaire-de-la-decision-al-mahdi-de-la-cour-penale-internationale-une-mauvaise

Mots clés : Tribunaux pénaux internationaux, notion « d’aide et d’encouragement par omission »

 Andrea Carcano, « Of Fragmentation and Precedents in International Criminal Law: Possible Lessons from Recent Jurisprudence on Aiding and Abetting Liability », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 771-792.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/771.full.pdf+html

Jessie Ingle, « Aiding and Abetting by Omission before the International Criminal Tribunals », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 747-769.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/747.full.pdf+html

Mots clés : Moyens de défense (abolition du discernement), Statut de Rome

 Isabelle Xavier, « The Incongruity of the Rome Statute Insanity Defence and International Crime », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 793-814.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/793.full.pdf+html

Mot clé : Génocide de Srebrenica

 Michelle Jarvis, Alan Tieger, « Applying the Genocide Convention at the ICTY: The Influence of Paradigms Past », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 857-877.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/857.full.pdf+html

Maria Irene Papa, « The Mothers of SrebrenicaCase before the European Court of Human Rights: United Nations Immunity versus Right of Access to a Court », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 893-907.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/893.full.pdf+html

Valentina Spiga, « The Response to Srebrenica from States Not Directly Involved in the Atrocities », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 845-855.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/845.full.pdf+html

Otto Spijkers, « Questions of Legal Responsibility for Srebrenica before the Dutch Courts », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 819-843.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/819.full.pdf+html

Luisa Vierucci, « Foreword », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 815-817.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/815.full.pdf+html

Luisa Vierucci, Micaela Frulli, « Antonio Cassese and Srebrenica », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 909-913.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/909.full.pdf+html

Mots clés : Cour pénale internationale, critère de gravité, Affaire du Mavi Marmara

Marco Longobardo, « Everything Is Relative, Even Gravity: Remarks on the Assessment of Gravity in ICC Preliminary Examinations, and the Mavi MarmaraAffair », JICJ, Vol. 14, n° 4, septembre 2016, pp. 1011- 1030.

Lien : http://jicj.oxfordjournals.org/content/14/4/1011.full.pdf+html

Mots clés : Responsabilité pénale internationale, Modes d’imputation des crimes

 Miles Jackson, « The Attribution of Responsability and Modes of Liability in International Criminal Law », Leiden JIL, Vol. 29, n°3, septembre 2016, pp. 879-895.

Lien : https://www.cambridge.org/core/journals/leiden-journal-of-international-law/issue/B05FECEFD46241255B9114A109DA60D3

Marjolein Cupido, « Common Purpose Liability Versus Joint Perpretration : A Pratical View on the ICC’S Hierarchy of Liability Theories », Leiden JIL, Vol. 29, n°3, septembre 2016, pp. 897-915.

Lien : https://www.cambridge.org/core/journals/leiden-journal-of-international-law/issue/B05FECEFD46241255B9114A109DA60D3

Mots clés : Crimes internationaux, Déportation

 Vincent Chetail, « Is There any Blood on my Hands ? Deportation as a Crime of International Law », Leiden JIL, Vol. 29, n°3, septembre 2016, pp. 917-943.

Lien : https://www.cambridge.org/core/journals/leiden-journal-of-international-law/issue/B05FECEFD46241255B9114A109DA60D3

Traces de l’internement – L’internement des nomades à Montreuil-Bellay (nov. 40-janv. 46)

camp-montreuil-bellayPrésentée au centre régional Résistance et Liberté de Thouars, du 9 janvier au 11 juin 2017, l’exposition Traces de l’internement- l’internement des nomades à Montreuil-Bellay (nov.1940-janv.1946) s’accompagne de rencontres, de visites guidées et d’un cycle cinéma, offrant des regards croisés et complémentaires sur cette histoire longtemps oubliée.

Pour plus d’info

Un ancien gardien du camp d’Auschwitz condamné en Allemagne pour complicité de crimes contre l’humanité, commentaire sur le jugement du Tribunal de Detmold du 17 juin 2016

Daniel Kuri, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles,
OMIJ, EA 3177, Université de Limoges

Nous avons abordé récemment, dans ces colonnes, la question de l’Allemagne face au nazisme[1].
À cette occasion,  nous avions évoqué le cas de Reinhold Hanning, ancien officier SS et gardien du camp d’Auschwitz, poursuivi par le parquet de Dortmund pour « complicité » dans l’extermination d’au moins 170.000 personnes entre janvier 1943 et juin 1944[2]. Son « travail », rappelons-le,  consistait à surveiller l’arrivée des convois et la sélection des déportés « aptes au travail » Comme le soulignait C. Lanzmann dans Shoah, cela signifiait que les déportés qui n’étaient pas « aptes au travail » étaient immédiatement gazés[3].

Le parquet, comme dans les affaires Demjanjuk[4] et Gröning[5], ne reprochait à Reinhold Hanning aucun geste criminel précis mais l’accusait d’avoir été un des « rouages » de l’extermination. Mais, à la différence de ces précédents procès, l’accusation ne se limitait pas aux meurtres dans les chambres à gaz mais englobait les exécutions sommaires et « l’extermination par les conditions de vie »[6].

Reinhold Hanning, âgé de 94 ans, a été condamné par le Tribunal de Detmold,  le 17 juin 2016, à cinq ans de prison pour complicité dans l’assassinat d’au moins 170.000 personnes[7]. Ce dernier a, en effet, été reconnu coupable d’avoir facilité les massacres commis dans le plus grand camp d’extermination du Troisième Reich[8].

Ainsi, le Tribunal confirme les solutions déjà dégagées par les juges dans les affaires Demjanjuk[9] et Gröning[10].

Cette évolution récente de la jurisprudence allemande, concernant les  personnes ayant travaillé dans les camps d’extermination, admettant qu’il ne soit plus nécessaire de prouver une  participation active aux  faits reprochés, permet bien évidemment une répression accrue de tous ceux qui ont eu des fonctions dans les camps de la mort[11].

Reinhold Hanning  – qui s’est peu exprimé pendant le procès  – n’a pris la parole qu’à la fin du mois d’avril, pour demander pardon aux victimes. Il a alors  dit qu’il regrettait d’avoir fait partie d’une « organisation criminelle » qui avait tué tant de personnes et causé tant de souffrances[12].

Outre la condamnation de  Reinhold Hanning, on peut également ajouter que, depuis notre article, un autre ancien gardien d’Auschwitz, âgé de 93 ans, vient de mourir avant son procès qui devait commencer le 13 avril 2016 devant le Tribunal d’Hanau[13] (Hesse). Ernst Tremmel, qui avait 19 ans à l’époque des faits qui lui sont reprochés, devait être jugé par un  tribunal des mineurs[14] pour avoir, entre le 1er novembre 1942 et le 25 juin 1943, pris part, en tant que membre de l’unité SS « Totenkopf » (Tête de mort), à la surveillance de trois transports de déportés en provenance de Berlin, de Drancy et de Westerbork (Pays-Bas).

Enfin, on rappellera que plusieurs procès concernant des personnes soupçonnées d’avoir participé aux crimes du Troisième Reich ont été programmés en 2016.

Ainsi, Hubert Zafke, ancien infirmier du camp d’Auschwitz, âgé de 95 ans, a été considéré par la justice allemande, le 1er décembre 2015, comme capable de comparaître devant un tribunal, bien que ces facultés physiques et cognitives soient très amoindries[15]. Le procès de ce dernier devait se tenir à partir du 29 février 2016, devant le Tribunal de Neubrandebourg (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale), mais il est pour le moment reporté en raison de l’état de santé de l’accusé[16]. Hubert Zafke, en poste lorsqu’est arrivé le convoi d’Anne Frank, devra répondre de « complicité » dans l’extermination d’au moins 3.681 hommes, femmes et enfants juifs gazés dès leur arrivée à Auschwitz entre le 15 août et le 14 septembre 1944[17].

Enfin, le 21 septembre 2015, une ancienne télégraphiste du même camp d’Auschwitz, âgée de  91 ans, vient d’être renvoyée par l’Office central  allemand chargé d’enquêter sur les crimes nazis devant la justice des mineurs[18] allemande pour « complicité » dans l’extermination d’au moins 260.000 juifs en 1944[19].

Nous reviendrons, le moment venu, sur chacune de ces affaires.

On observera, pour conclure, que toutes les affaires que nous avons évoquées concernent ce camp emblématique du génocide  des juifs d’Europe[20] qu’est Auschwitz. À ce sujet, on peut rappeler que sur les 6500 SS de ce  camp qui ont survécu à la guerre, moins de 50 ont été condamnés[21]. Comme pouvait le déclarer Chistoph Heubner – vice-président  du Comité International Auschwitz – lors du procès de  Reinhold Hanning, avec ces ultimes procès, il s’agit de rattraper « les manquements de la justice allemande »[22].

La justice allemande a donc le double défi de rattraper ses fautes  mais également d’apprécier la responsabilité de personnes très jeunes au moment des faits qui leur sont reprochés et très âgées aujourd’hui, à l’heure de leur jugement.

De ce point de vue, il est regrettable – comme on l’a souvent souligné – que ces procès n’aient pas eu lieu plus tôt. Cependant, il faut également reconnaitre que ces procès marquent de façon presque symbolique, la dernière possibilité pour la justice humaine de juger des personnes suspectées d’avoir participé à la destruction des juifs d’Europe. La justice allemande a donc la lourde responsabilité de  juger les personnes soupçonnées  d’avoir commis ou d’avoir été complices  des crimes les plus graves avant que les faits, dans leur brutalité, n’appartiennent définitivement à l’Histoire.

Est-ce encore possible ? N’est-ce pas trop tard ?

En tout cas, le travail des juges, en la matière, sera un art délicat.

[1] D. Kuri, « L’Allemagne finit de juger  le nazisme », site http://fondation.unilim.fr/chaire-gcac/

[2] Dépêche AFP, 11 février 2016. Une quarantaine de parties civiles sont présentes au procès, venues de Hongrie des Etats-Unis, du Canada, de Grande-Bretagne ou d’Allemagne.

[3] C. Lanzmann ajoutait que ces déportés gazés « […] n’avaient jamais connu Auschwitz ».

[4] Dans l’affaire Demjanjuk, le parquet avait soutenu l’analyse selon laquelle ceux qui surveillaient les camps d’extermination sont coupables au même titre que ceux qui faisaient fonctionner les chambres à gaz. Confirmant cette thèse,  le Tribunal de Munich (Bavière), le 12 mai 2011, avait condamné John Demjanjuk, ancien gardien du camp de Sobibor (Pologne), à 5 ans de prison pour participation au meurtre de 27.900 juifs. Ce jugement est considéré  comme  la décision marquant l’évolution sensible de la jurisprudence allemande vers une plus grande sévérité à l’égard des criminels par abstention.

[5] Dans l’affaire Gröning, le parquet avait une position identique à celle du parquet de Munich dans l’affaire Demjanjuk.  À l’instar du Tribunal de Munich le 12 mai 2011 – s’agissant de John  Demjanjuk – le Tribunal de Lünebourg (Basse-Saxe), confirmant l’analyse du parquet, avait condamné, le 15 juillet 2015, Oskar Gröning, surnommé « le comptable d’Auschwitz », à 4 ans de prison  pour avoir,  de 1942 à 1944, participé aux massacres de 300.000 juifs à Auschwitz (Pologne), en travaillant sur « la rampe de sélection ». Ainsi, à l’occasion de cette affaire, un tribunal allemand avait  une nouvelle fois approuvé  la thèse répressive du parquet.

[6] Dépêche AFP, 11 février 2016.

[7] Ce procès, commencé le 11 février 2016, a duré quatre mois parce que les audiences étaient limitées à deux heures par jour, en raison de l’âge de l’accusé.

[8] Site http://www.lemonde.fr/international/article/2016/06/17/un-ancien-garde-du-camp-d-auschwitz-condamne-a-5-ans-de-prison_4952858_3210.html, Le Monde, 19-20 juin 2016, p. 4.

[9] Tribunal de Munich (Bavière), le 12 mai 2011, cf. supra, note n° 4.

[10] Tribunal de Lünebourg (Basse-Saxe), le 15 juillet 2015, cf. supra, note n° 5.

[11] On se souvient, en effet, que lors du procès de Francfort, connu aussi sous le nom de second procès d’Auschwitz, constitué d’une série de jugements rendus par la justice ouest-allemande entre le 20 décembre 1963 et le 19 août 1965, Willi Schatz, dentiste à Auschwitz, avait été acquitté et relaxé. Dans ce procès,  furent jugés des personnes impliquées dans le fonctionnement du camp de concentration d’Auschwitz (les principaux responsables de ce camp avaient été condamnés lors du premier  procès d’Auschwitz en 1947).

Cette évolution jurisprudentielle spécifique, concernant les  personnes ayant travaillé dans les camps d’extermination, ne doit cependant pas faire oublier que le droit allemand est singulièrement exigeant en matière probatoire puisque la Cour constitutionnelle de Karlsruhe exige, en principe, « une preuve quasi absolue » pour établir la culpabilité d’une personne. On regardera également dans le même sens, au stade de l’instruction, le Tribunal régional de Cologne, le 9 décembre 2014, dans l’affaire de l’ancien mitrailleur d’Oradour-sur-Glane, qui a refusé, au bénéfice du doute en faveur du mis en examen, d’ouvrir un procès contre l’ancien SS, voir notre article, « L’Allemagne finit de juger  le nazisme », III, site http://fondation.unilim.fr/chaire-gcac/

[12] On peut à cet égard rappeler  que, lors de son procès, Oskar Gröning avait reconnu,  une « faute morale » et avait présenté à plusieurs reprises ses excuses aux familles des victimes, Le Monde, 17 juillet 2015, p. 5.

[13] Dépêche AFP, 8 avril 2016.

[14] Ce renvoi  devant la justice des mineurs s’explique par le fait que la minorité allait jusqu’à 23 ans en droit allemand au moment de la commission des faits. En l’espèce la personne suspectée avait 19 ans en 1942.

[15] La décision a été prise, « en appel », par une juridiction équivalente à une chambre de l’instruction, dépêche AFP, 2 décembre 2015.

[16] Dépêche AFP, 14 mars 2016. Le procès avait été ajourné une première fois le 29 février, en raison de l’état de santé d’Hubert Zafke. Il est reporté une deuxième fois le 14 mars 2016. Un médecin a examiné l’accusé peu avant l’audience et l’a de nouveau déclaré incapable de comparaître devant le Tribunal de Neubrandebourg.

[17] Dépêche AFP, 19 janvier 2016.

[18] En l’espèce la personne suspectée avait 19 ans en 1944.  À propos de la compétence de la justice des mineurs, cf. supra, note n° 14.

[19] Dépêche AFP, 22 septembre 2015.

[20] Voir en ce sens R. Hilberg,  The destruction of the European Jews, Yale University Press, 1961, ouvrage révisé en 1985 par l’auteur, New York, Holmes and Meier, 1985, éd. française, Gallimard, 1985 ; nouvelle éd. augmentée et définitive, Gallimard, 2006.

[21] Dépêche AFP, 11 février 2016.

[22] Ibid.

Rencontre-débat autour de Mark OSIEL

gacaca_trialRencontre-débat de l’IHEJ : Autour de Mark OSIEL, La justice transitionnelle peut-elle apporter une réponse aux crimes de masse ?

 

Lundi 16 janvier 2017, 15h-17h15, Salle des Conseils,
Université Panthéon-Assas, 12 place du Panthéon
75005

Programme

Mark OSIEL, Professeur de droit à l’université d’Iowa aux Etats-Unis
Réflexions sur les enjeux et les formes des mécanismes de justice transitionnelle

Table ronde :

Animée par Antoine GARAPON, secrétaire général de l’Institut des Hautes Etudes sur la Justice, avec :

Olivier de FROUVILLE, professeur de droit public à l’Université Paris II

Julien SEROUSSI, assistant spécialisé au Pôle « Crimes contre l’humanité, crimes et délits de guerre » du Tribunal de grande instance de Paris

Emilie MATIGNON, chargée de mission à l’Institut Français pour la Justice Restaurative

Jacques SEMELIN, directeur de recherches au CNRS (CERI-Sciences Po)
Contact : Joël Hubrecht, IHEJ, jhubrecht@ihej.org 01.40.51.02.51

Exposition : Sites éternels

essai_palmyreExposition Sites éternels organisée par la Réunion des musées nationaux –  Grand Palais et le Musée du Louvre, en collaboration avec Iconem.

L’exposition propose une immersion au cœur de quatre grands sites archéologiques en danger : l’ancienne capitale du roi Sargon à Khorsabad en Irak, le site de Palmyre, le Krak des Chevaliers et la Grande Mosquée des Omeyyades à Damas, en Syrie. Cette exploration s’appuie sur le travail de relevés 3D de la société Iconem.

Documentation scientifique : Thomas Sagory, chef du service du développement numérique du Musée d’Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye et responsable de la collection Grands sites archéologiques.

Pour en savoir plus

Rencontre au Goethe Institut, Paris

En coopération avec les éditions de L’Iconoclaste et l’Institut historique allemand, une rencontre se tiendra au Goethe Institut, Paris, 27 octobre, à 19 h. Elle illustre  la mise en valeur d’un ensemble d’archives intimes et de photographies appartenant à des Allemands vivant dans la France occupée.

COMME UN ALLEMAND EN FRANCE LETTRES ET CARNETS INÉDITS 1940-1944

D’Aurélie Luneau, Jeanne Guérout et Stefan Martens
En présence de Jeanne Guérout et Stefan Martens
Ce livre présente pour la première fois des extraits de lettres et de journaux intimes ainsi que des photographies et des dessins des Allemands qui vivaient en France durant l’Occupation. Ils sont simples soldats, officiers ou civils. En 1940, tous sont fiers d’appar- tenir à une nation victorieuse. Pourtant, au fil des mois et des an- nées, l’incertitude, le doute et la lassitude semblent gagner.

A signaler aussi au Goethe Institut de Paris, ans le cadre des Samedis du cinéma allemand, la projection le 22 octobre à 11h. du film de Barbara Albert, Les Vivants, dans lequel la réalisatrice aborde avec beaucoup de finesse la question de la culpabilité hérité après la découverte d’une photo d’un grand-père en uniforme SS. Cinéma l’Arlequin.

 

Pour plus d’informations

JUPIT-er est le Carnet de recherche de la Chaire d'excellence Gestion du conflit et de l'après-conflit. Il rend compte de l'actualité liée aux thématiques de recherche de la Chaire et de l'IiRCO (Institut International de Recherche sur la Conflictualité) et présente les billets des chercheurs associés.